jansolin.marseille

Par jack le 16/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Nous marchons sur la tête....euh....nous perdons la boule.

N'y a-t-il pas d'autres sujets de préoccupation, en ces temps orageux, que celui de franciser les mots anglais qui servent à comprendre l'informatique ? On ajoute de la confusion à la confusion !

Au JORF du 16 septembre 2014, on voudrait imposer -comme c'est ridicule !- l'emploi de blogue (nouveau mot français) à la place de blog (mot anglais), d'arrière guichet à la place de back office....

Et pourquoi pas casse-croute à la place de sandwich, gomme à mâcher à la place de chewing gum, téléphone intelligent a la place de smartphone.....?

Il y en a deux pages.....

C'est un combat d'arrière garde qui ne peut que faire sourire.

Ils ont oublié d'inventer la blogueboule à la place de blogosphère : c'est maintenant chose faite.

JORF n°0214 du 16 septembre 2014 page 15186
texte n° 78

AVIS
Vocabulaire de l'informatique et de l'internet (liste de termes, expressions et définitions adoptés)

NOR: CTNX1420450X

I. - Termes et définitions

aide au dépannage
Forme abrégée :dépannage, n.m.
Équivalent étranger : troubleshooting.

arrière-guichet, n.m
Équivalent étranger : back office.

blogue, n.m.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Site, souvent personnel, présentant, du plus récent au plus ancien, de courts articles ouverts aux commentaires des internautes.
Voir aussi : microblogage, microblogue, site.
Équivalent étranger : blog, weblog.
Attention : Cette publication annule et remplace celle du terme « bloc-notes » au Journal officiel du 20 mai 2005.

carrousel, n.m.
Domaine : Informatique.
Définition : Menu graphique, généralement tridimensionnel, qui fait défiler de manière cyclique sur un écran un ensemble d'images donnant chacune accès à un contenu.
Équivalent étranger : cover flow-like design.

cyberconférence, n.f.
Domaine : Télécommunications-Informatique/Internet.
Définition : Téléconférence utilisant l'internet ou des réseaux informatiques privés et pouvant combiner le son, l'image et le texte.
Note : Une cyberconférence permet notamment la présentation, l'échange, le partage ou la modification de documents.
Voir aussi : téléconférence.
Équivalent étranger : e-conference, web conference, web conferencing.

encre électronique
Domaine : Informatique.
Définition : Matériau composé de microcapsules contenant des particules dont le déplacement, sous l'effet d'un champ électrique, permet d'afficher des textes ou des images.
Note : Les textes et les images ainsi affichés demeurent visibles après la suppression du champ électrique.
Voir aussi : liseuse, papier électronique.
Équivalent étranger : e-ink, electronic ink.
environnement de développement
Domaine : Informatique.
Synonyme : atelier de développement.
Définition : Infrastructure logicielle qui permet la création de programmes.
Équivalent étranger : application framework, framework, integrated development environment (IDE).
fureteur, -euse, n.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Personne qui, dans un espace d'échanges de l'internet tel qu'un forum ou un blogue, suit les discussions ou consulte les articles sans apporter de contribution.
Voir aussi : blogue, forum.
Équivalent étranger : lurker.
guichet, n.m.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Interface permettant d'accéder aux services en ligne proposés par une entreprise ou une organisation.
Voir aussi : arrière-guichet.
Équivalent étranger : front office.
imagette, n.f.
Domaine : Informatique.
Définition : Image dont la taille a été réduite par rapport à l'original pour limiter l'encombrement de l'espace d'affichage.
Équivalent étranger : thumbnail.

microblogage, n.m.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Publication de minimessages sur un microblogue.
Voir aussi : blogue, microblogue, minimessage.
Équivalent étranger : microblogging.
microblogue, n.m.
Domaine : Informatique/Internet.
Définition : Blogue constitué de minimessages diffusés en temps réel, qui contiennent souvent des mots-dièse et dont l'enchaînement forme des fils de discussion.
Voir aussi : blogue, fil de la discussion, minimessage, mot-dièse.
Équivalent étranger : microblog, thread.

papier électronique
Domaine : Informatique.
Définition : Support souple fonctionnant avec une source d'énergie et un microprocesseur, sur lequel peuvent s'afficher des textes ou des images au moyen d'encre électronique.
Voir aussi : encre électronique.
Équivalent étranger : electronic paper, e-paper.

Par jack le 15/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

 

Dès le 28 juillet 2014, j'avais annoncé que le RPVA serait modifié à compter du 1° octobre 2014 

http://www.blogavocat.fr/space/jansolin.marseille/content/rpva-changements-%C3%A0c-du-1%C2%B0-octobre-2014...._

 

Lors de l'Assemblée Générale des 12-13 Septembre 2014, alors qu'à l'évidence il y a eu un véritable black out de communication sur ce qui a été décidé  (ou bien une autocensure des membres,  c'est selon les commentateurs interrogés), on en sait un peu plus.....

Deux sujets principaux, pour ce qui concerne notre vie professionnelle numérique quotidienne, ont été évoqués : le RPVA et le CLOUD

Pour une meilleure compréhension , le présent billet sera simplifié au maximum, au risque d'être incomplet mais c'est volontaire...

Selon plusieurs sources bien renseignées, on apprend donc que le CNB aurait décidé de :

SUR LE RPVA

1.-Le contrat NAVISTA, qui prenait fin au 9 octobre 2014, a été renouvelé pour une durée indéterminée et sans exclusivité dans l'attente de finaliser l'appel d'offre en cours.

Sa rupture nécessitera un préavis de 6 mois.

2.- Par le jeu de la concurrence "potentielle" ( l'appel d'offre est en cours...) et l'absence d'exclusivité, le prix de la location du boitier NAVISTA passera à 16 € par mois.

Rappelons que le prix du boitier NAVISTA était 45 € HT en 2007, il est passé grâce à la contestation du Barreau de Marseille et du Bâtonnier MATTEI à 25 €HT en 2010, puis à 19 € HT en 2011.

3.- A compter du 1° octobre 2014, l'avocat muni de sa clé USB pourra se connecter sans aucun boitier sur un autre portail sécurisé dénommé  "@voclé" qui permettra d'accéder au portail e-Barreau par une connexion HTTPS - comme le Barreau de Marseille le réclamait depuis 2009.

Le nomadisme sera donc complet et, n'en déplaise au Bâtonnier WICKERS, il sera possible de se connecter à la plateforme e-Barreau depuis la plage ( NDR : il avait qualifié de "nomadisme de plage" la revendication du Barreau de Marseille ).

4.- Un VPN sera nécessaire pour permettre à l'avocat d'accorder une délégation d'accès à la plateforme e-Barreau, comme à sa secrétaire par exemple qui n'aura pas besoin de clef pour se connecter mais seulement d'un identifiant et d'iun mot de passe.

Pour ce faire, c'est à dire pour pouvoir déléger une connexion à quelqu'un sans clef usb, il lui faudra impérativement un VPN. Mais il s'agira :

soit un VPN privé ( matériel ? logiciel ? ) , soit le VPN "officiel CNB" (matériel ? logiciel ?) qui sera choisi après appel d'offre lors de l'AG de Novembre 2014.

Certaines précisions manquent encore...

 

SUR LE CLOUD PRIVE DES AVOCATS

Pour accéder au cloud privé des avocats, il faudra impérativement disposer d'un VPN et l'Avocat sans VPN n'y aura pas accès....

Mais il semble qu'il ne sera pas imposé d'avoir le "VPN officiel"  pour accéder au cloud si l'avocat dispose d'un VPN privé. Si c'est le cas, c'est un grand progrès et une sécurité supplémentaire puisqu'il n'y aura pas un VPN dont le cryptage sera uniforme mais plusieurs VPN bénéficiant chacun d'une technique différente de cryptage...

Et pour ceux qui s'interrogeraient sur ce que dissimule le concept de Cloud, qui n'est pas comme je l'ai lu avec stupéfaction un "nuage satellitaire" ou les données "vont ensuite circuler dans l’infini céleste,  sans filtrage,...", il suffira de leur dire qu'il s'agit encore d'un espace virtuel sécurisé, comme l'est aussi actuellement le réseau privé virtuel des avocats, sauf que le RPVA ne permet de connexion qu'avec la plateforme e-Barreau alors que le Cloud privé sera une sorte de galerie marchande dans lequel on trouvera plusieurs applications spécialement dédiés aux avocats comme par exemple une messagerie "spéciale avocats" assurant la confidentialité des échanges, un coffre fort électronique, et c...

Plus que 15 jours donc ...

Le temps suffisant pour certains d'acheter d'urgence le bouquin "L'informatique pour les Nuls"..... Celà permettra de "paraitre" moins ignorant, encore qu'il n'est pas obligatoire d'étaler son ignorance sur la Toile  ! Comme en plus ATTALI n'a rien écrit sur le sujet, il n'est pas possible de "pomper"...

 

 

Par jack le 14/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

A qui le tour ? Des amateurs....?

Je suis l'homme plus fort du monde dans ce cirque non itinérant.

On cherche maintenant l'homme tronc, la femme à barbe, le fakir, la peche aux canards sans oublier le vendeur de pommes d'amour.

La grande roue, on a déjà ça en rayon....

Ps : Une pensée amicale à Gilles, Elisabeth... et Nicolas S.

Par jack le 11/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Dans un arrêt du 10 septembre 2014, le Conseil d'Etat aurait transmis selon Wikipedia la QPC suivante au Conseil Constitutionnel :

" Considérant que le tribunal administratif de Paris est saisi d'une demande de M. T. tendant à l'annulation pour excès de pouvoir d'un arrêté du 23 août 2013 du garde des sceaux, ministre de la justice, portant nomination d'un notaire associé au sein d'une société civile professionnelle titulaire d'un office notarial ; que M. T. invoque, à l'appui de sa demande, la méconnaissance, par l'article 91 de la loi du 28 avril 1816, qui instaure un "droit de présentation" pour l'accès à certains offices notariaux, des principes de liberté d'accès à la commande publique, d'égalité de traitement des candidats, de transparence des procédures et de mise en concurrence périodique, applicables en cas de passation de marchés publics protégés par les articles 6 et 14 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, et du principe d'égal accès aux places, dignités et emplois publics protégé par l'article 6 de la même Déclaration ; qu'il résulte des termes de ses écritures que la question porte sur les dispositions de l'article 91 de la loi du 28 avril 1816, en tant seulement que celles-ci sont applicables aux notaires ;

Considérant que les dispositions contestées de l'article 91 de la loi du 28 avril 1816 sont applicables au litige et n'ont pas déjà été déclarées conformes à la Constitution par le Conseil constitutionnel ; que le moyen tiré de ce que ces dispositions, en ce qu'elles prévoient que les notaires disposent d'un "droit de présentation" de leurs successeurs, méconnaissent le principe d'égal accès aux places, dignités et emplois publics protégé par l'article 6 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, soulève une question qui présente un caractère sérieux ;

Considérant qu'il résulte de ce qui précède qu'il y a lieu de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité portant sur les dispositions de l'article 91 de la loi du 28 avril 1816, en tant qu'elles sont applicables aux notaires. "

Par jack le 08/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Il parait que pour l'avocat individuel, le boitier électronique va disparaitre et sera réservé et imposé aux cabinets structurés.

C'est à Paris qu'ils sont les plus importants....

Paris qui était jusqu'à présent dispensé du boitier.

Alors qu'on vient de mettre Jérôme KERVIEL sous bracelet électronique et qu'on va lui installer un boitier électronique connecté à domicile pour traquer ses moindre faits et gestes, je préconise de faire développer par le CNB un bracelet electronique , une i-Spywatch, afin qu'ils soient en lien constant avec le Ministère de la Justice et pourquoi pas avec le cloud privé du Ministère de l'intérieur...

Et c'en sera fini des interceptions téléphoniques à la hussarde.....

Qu'il pense juste à implanter un gyroscope dans ce bracelet pour qu'en analysant les vibrations, on puisse suivre les conversations de l'avocat.

Par jack le 08/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Nous nous battons pour éviter qu'un quidam puisse etre nommé ministre s'il est en délicatesse avec ses impôts.

On doit se battre aussi pour éviter qu'un Avocat puisse se présenter a des élections professionnelles s'il est en délicatesse avec son conseil régional de discipline, s'il traite son ancien Batonnier de "traitre" aux intérêts de la Profession et le poursuit même en correctionnelle sur CPC.

C'est ça la moralisation comme je la vois !

Il ne s'agit pas de se présenter aux élections syndicales juste pour bénéficier de la protection de la loi et ainsi éviter un licenciement.

Après que la décision bénéficiera de l'autorité de la relaxe jugée, audience du 28 novembre 2014 puis délibéré, on reverra "le problème".

En plus, cette blogosphère est une catastrophe et bien prétentieux ou suicidaire celui qui prétendrait qu'elle est le fruit de son action...

Par jack le 07/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois
Par jack le 07/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Internet rame chez vous ?

Vous n'avez pas encore de robot à disposition qui pourrait tout bien paramétrer pour augmenter votre débit ?

Pensez à la fibre qui passe à proximité de votre immeuble....

Petit guide à télécharger au pied du billet.

Par jack le 06/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

http://www.lerevenu.com/vie-pratique/201409055409be3f333d5/bercy-va-bien...

Par jack le 03/09/14
Dernier commentaire ajouté il y a 5 années 8 mois

Décidément, après la pseudo discrimination positive de cette élevé qui avait, comme 375 autres obtenu la note de 21,75 / 20 au baccalauréat de juillet 2014, voilà une discrimination négative cette fois-ci !

J'approuve complètement l'article de La Provence de ce jour dont extraits....

"Mardi, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a appelé à ce que Minute soit «juridiquement» condamné. «La une de Minute est une incitation à la haine» a souligné le responsable du PS dans un communiqué, appellant «tous les démocrates» à «prendre nettement» leurs distances avec «l'hebdomadaire d'extrême droite».

L'écologiste François de Rugy ou encore le député UDI Yves Jego ont également dénoncé des attaques «insupportables» et «ignobles».

Les attaques haineuses contre Najat Vallaud-Belkacem sont insupportables “@jccambadelis: #Minute doit être condamné ! http://t.co/oT7dOw8D6o

— François de Rugy (@FdeRugy) 2 Septembre 2014

Les attaques ignobles contre la ministre de l'EN @najatvb sont le signe inquiétant du délitement de l'esprit républicain #inadmissible

— Yves Jégo (@yvesjego) 2 Septembre 2014"

Le problème juridique est bien posé et il en va du fondement de la Démocratie.

C'est bizarre,n'est ce pas, tous ces racistes qui vomissent le Journal "Minute". Dire que ce racisme se propage de manière scandaleuse à ceux qui soutiennent Minute, sans même parler de ses actionnaires....

Beurk ! Ça me donne la gerbe.... Je plaisante bien sur !

Quand je pense que la France, constitutionnellement parlant, érige en devise nationale les notions de " Liberté, Égalité, Fraternité" alors qu'une ministre OSE être marocaine aussi et, ce faisant, provoque l'ensemble des français de souche (!), ceux dont même les grands parents au minimum étaient francais -c'est dire!-, on peut dire sans se tromper ni exagerer que la Patrie est en danger....

Nous marchons vraiment sur la tête mais surtout nous laissons faire ceux qui marchent sur la tête aussi les gaveurs de couleuvres...

Il est significatif que la constitution française est violée dans les grandes largeur tous les jours sur l'Internet.

C'est dommage.