jansolin.marseille

Par jack le 31/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 6 mois 5 jours

C'est ici.
http://www.ladepeche.fr/article/2015/01/29/2039389-depute-jean-lassalle-...

Par jack le 22/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 5 mois 18 heures

Freud nous a enseigné que l'inconscient pouvait se cacher dans un rêve comme dans les mots d'esprit.

Moi, je dis qu'il se cache aussi dans les pseudos fautes d'orthographe.....

Ce ne sont pas vraiment des fautes d'orthographe mais des apparitions furtives d'un inconscient en ébullition.

Voyez plutôt et comprenne qui voudra !

Par jack le 19/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

Telle que rédigée, la Loi MACRON ne prévoit nio droits ni émoluments pour les procédures de "partage" (assignations en partage) ou de "licitation" (vente aux enchères sur licitation).

Seules les saisies immobilières sont visées....

Est-ce un regrettable oubli ?

Il est encore temps de rectifier !

 

=====================================================

Le texte devant être soumis au vote après examen Commission spéciale :

Après l'alinéa 12, insérer un alinéa ainsi rédigé :

«En matière de saisie immobilière et de sûretés judiciaires les droits et émoluments de l'avocat sont fixés sur la base d'un tarif dont les modalités sont déterminées par décret. »

Par jack le 19/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

Le Bâtonnier est compétent pour taxer les honoraires d'un Avocat à la demande de l'Avocat ou sur contestation du montant.  Il doit d'ailleurs taxer en euro (et non pas en pizza !).

 

Si le nouveau texte de la loi MACRON est voté, dans les termes de sa rédaction nouvelle issue de la Commission Spéciale, il sera compétent aussi pour "arbitrer" le montant des dommages et intérets que le client serait en droit d'exiger (?) dans l'hypothèse d'un "défaut d'information et de conseil préalable de l'avocat quant aux conditions de sa rémunération"

Celà suppose déjà qu'en cas d'absence ou d'insuffisance de la future convention d'honoraires, le client ne sera pas autorisé à saisir les Tribunaux mais devra impérativement recourir à l'arbitrage du Bâtonnier.

Mais le texte me parait curieusement rédigé puisqu'il vise aussi le dafaut de "conseil préalable de l'avocat quant aux conditions de sa rémunération".

J'avoue que je ne comprends pas vraiment l'esprit de cette disposition : en quoi suis-je tenu de donner au client un conseil préalable sur ma rémunération ? 

A part l'informer clairement de mon tarif horaire, je ne vois pas ce que je peux faire de plus....

Une meilleure interprétation ?

 

Voilà le texte qui sera soumis au vote :

Après l'alinéa 15, insérer un alinéa ainsi rédigé :

Toute contestation relative à la fixation et au recouvrement des honoraires dus par le client à l'avocat, ainsi qu'à la demande de dommages et intérêts liée à un défaut d'information et de conseil préalable de l'avocat quant aux conditions de sa rémunération, relèvent de la procédure visée à l'article 53, et à l'article 174 du décret n° 91-1197 du 27 novembre 1991. »

   

 

Par jack le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 3 mois

Pendant que 42% des français estiment que malgré la liberté d'expression, il faut éviter de publier des caricatures de Mohamet (ce que je soutiens depuis l'origine), pendant que les musulmans se plaignent d'une (évidente) islamophobie, il faut avoir une attitude responsable en ces temps troublés....

A Marseille un jeune lycéen de 16 ans a été tué à l'occasion d'une rixe survenue à l'interieur du lycée à l'occasion d'un match de hand ball.

Une fille, qui aurait été insulté par ce jeune lycéen arménien, aurait appelé des proches pour la venger.

Cette expédition punitive n'a rien à voir avec les origines ethnique de la victime.

Il ne faut donc porter aucune accusation raciste et se garder de toute extrapolation tant que l'enquête n'est pas terminée. Rien ne permet aujourd'hui de le faire.

Il faut apaiser les esprits !

Il est donc complètement irresponsable pour un blogueur, avocat au surplus, d'écrire dans un billet d'hier pour rendre compte de la manifestation pacifique d'hier sur la Canebière destinée à :
."....célébrer la mémoire de ce jeune scout Arménien de 16 ans, lâchement assassiné parce qu’il était arménien, au nom de l’islam sans aucun doute, et dont personne ne parle nationalement, sauf moi ici,...."

Là, la liberté d'expression ne peut qu'engendrer une réaction "défavorable" des musulmans qui peuvent, à juste titre, se sentir accusés injustement et avoir des réactions épidermiques envers l'auteur.

Moi, je dis qu'il ne faut pas faire ce type de déclaration peremptoire !

Au nom de la Loi et de la Vérité....

Ce qui n'enlèverait rien au drame qui s'est produit.....Au contraire.

Mais, ceux qui profèrent de telles abjections infondées savent forcément et malheureusement qu'ils le paieront un jour ou l'autre....

Et ce sera justice !

Par jack le 18/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

AFP Mis à jour: 17/01/15 19:33 EST

Plus de quatre Français sur dix (42%) estiment qu'il faut éviter de publier des caricatures du prophète Mahomet, et la moitié (50%) sont favorables à une limitation de la liberté d'expression sur internet, selon un sondage publié dimanche.

Dans ce sondage publié par l'hebdomadaire Le Journal du Dimanche, à une question rappelant que "certains musulmans se sentent blessés ou agressés par la publication de caricatures du prophète Mahomet", 57% répondent qu'il faut "ne pas tenir compte de ces réactions et continuer de publier ce type de caricatures" contre 42% qui pensent qu'il "faut tenir compte de ces réactions et éviter de publier ce type de caricatures" (1% sans opinion).

50% des personnes interrogées se déclarent favorables à "une limitation de la liberté d'expression sur internet et les réseaux sociaux", contre 49% qui n'y sont pas favorables et 1% sans opinion.

81% des sondés sont favorables à "la déchéance de la nationalité française pour les binationaux (personnes ayant une double nationalité) condamnés pour des actes de terrorisme sur le sol français", 68% favorables à "l'interdiction du retour en France de citoyens français que l'on soupçonne d'être allés se battre dans des pays ou régions contrôlés par des groupes terroristes", et également 68% favorables à "l'interdiction de sortie du territoire aux citoyens français soupçonnés de vouloir se rendre dans des pays ou régions contrôlés par des groupes terroristes".

En revanche, 57% ne sont pas favorables à "d'autres interventions militaires françaises en Syrie, au Yémen ou en Libye", et 63% ne sont pas non plus pour "une intensification des opérations militaires françaises en Irak".

Sondage réalisé par téléphone les 16 et 17 janvier auprès d'un échantillon de 1 003 personnes, représentatif de la population française adulte (méthode des quotas).

Par jack le 17/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

 

 

 

Elu ce jour. Félicitations.

Notre ancien Bâtonnier, Jérome GAVAUDAN, fait son entrée au Bureau (exécutif) dudit CNB aux cotés de  Thomas, Rodriguez, Peyron, Cros, Barthélémy, Feugère, Roret.

Et félicitations également aux Présidents des Commissions que je ne connais pas encore...

 

Par jack le 16/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

Une audience publique. Une contestation relative à une élection professionnelle...

Un avocat qui se dérobe parce qu'il "plaide" également pour lui même.

Un autre confrère qui plaide en robe le même dossier, pour lui-même.

Le défendeur, présent mais assisté de deux avocats, pris à parti personnellement dans les plaidoiries pendant deux heures. Lequel, malgré les provocations, est resté de marbre. Il aurait pu faire un incident et demander l'intervention du Batonnier (!?), ce qu'il n'a pas fait...

Les avocats de la défense ont été d'un calme olympien et ont plaidé avec une distance exceptionnelle.

Il est exact que l'un des deux ne pouvait faire autrement que de stigmatiser l'indigence de l'argumentaire juridique à l'appui du recours, et de constater que les demandeurs ayant "occupé" le rôle de la juridiction plus de dix fois depuis 18 mois, la liberté d'ester en justice, absolue, devait trouver ses limites lorsque les procédures sont manifestement infondées, abusives, s'analysant en définitive en un "prurit procédural pathologique dont le traitement ne pouvait pas être un traitement judiciaire". Et de suggérer une amende civile, outre un article 700.

Le parquet, ayant eu la parole le dernier, a demandé que le recours soit declaré infondée, estimant que l'argument principal invoqué constituait "une insulte à l'intelligence de la juridiction". Et de requérir l'application de l'amende civile en rappelant que son maximum est de 3000 €. Je l'ai entendu penser : " malheureusement"....

Avant de quitter la salle, j'ai entendu que le délibéré était prévu pour le 5 février.

Je suis deja curieux de savoir quelle décision sera rendue...

Le suspens est insoutenable..! Enfin, presque...

Alors, après avoir entendu ces deux confrères soutenir l'insoutenable pendant deux heures et sans s'apercevoir de rien, je me dis qu'il y a des jours où on ferait mieux de rester caché au lieu de pousser la porte de certaines salles d'audience pour, on pourrait le supposer, prendre un cours de droit, de procédure ou, à défaut, d'éloquence....

Ce matin, rien de tout cela....

Il est vraisemblable que l'État en profitera pour remplir les caisses de Trésor.

Au moins ça....

Par jack le 14/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 8 mois

Je ne fais pas partie des heureux nominés du Concours des avocats les plus intelligents.

Il est vrai qu'il n'y a que deux places sur une liste qui ne compte que deux places...

Mais je crois quand même avoir compris que la France entière est allée manifester à Paris (pas à Beaucaire, mais à Paris..) pour montrer son désaccord face à la violence. La manifestation, malgré son importance exceptionnelle, s'est déroulée dans le calme.

La France refuse désormais la violence car elle a pris conscience qu'elle ne peut apporter que des difficultés, que des réactions violentes voire des morts...

Toute personne qui voudrait désormais faire acte de violence, verbale ou physique, va se trouver confrontée à une forte opposition.

Je ne vois pas de raisons pour que la Blogosphère fasse exception à cette attitude générale.

 

 

 

Par jack le 14/01/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 3 mois

Il a été arrété ce matin à son domicile pour avoir déclaré qu'il se sentait "Charlie Coulibaly"

A suivre..