jansolin.marseille

Par jack le 14/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 5 mois

In 8eme Etage
La redaction

Le premier distributeur de bitcoins de Grèce a été inauguré samedi dernier à Athènes, comme le rapporte le site Internet de Greek Reporter. Situé au rez-de-chaussé des locaux de l’espace de coworking The Cube, il permettra aussi bien de déposer des euros pour alimenter son portefeuille bitcoins, que de retirer des euros en échange de bitcoins. Et tout cela sans aucun frais de commission. C’est du moins ce que promet Bitchain, l’entreprise espagnole à l’origine de l’initiative.

Ainsi, le distributeur pourrait permettre aux Grecs de s’affranchir du contrôle des capitaux actuellement en place dans le pays pour tenter d’enrayer la fuite des dépôts. A l’heure actuelle, les citoyens grecs demeurent toujours dans l’impossibilité de retirer plus de 60 euros par jour et par compte en banque. L’interdiction ne porte cependant pas sur le bitcoin. Pourquoi ? Tout simplement car « c’est un système qui ne peut pas être contrôlé et où les gens ne sont pas limité », comme l’a expliqué Joaquin Fenoy, chef des services technologiques de Bitchain, à Greek Reporter.

Le bitcoin, né en janvier 2009, est une monnaie numérique très particulière dont l’objectif principal est de contourner le monopole des établissements bancaires. Dans cette optique, Bitcoin (le système de paiement basé sur un protocole cryptographique) n’incarne ni l’autorité d’un État, ni celle d’une banque, ni celle d’une entreprise et fonctionne uniquement sur une base de peer-to-peer (réseau informatique collaboratif). De plus, le système Bitcoin bénéficie d’une réputation de sûreté et de transparence — il est en effet possible de consulter l’historique complet de toutes les transactions jamais réalisées.

Cette monnaie dématérialisée (il n’existe pas de pièces ou de billets de banque en bitcoins) peut s’avérer particulièrement utile en période de crise de la dette, comme c’est le cas en Grèce actuellement. Outre l’avantage de donner aux Grecs la liberté de retirer des euros malgré les récentes restrictions imposées par le gouvernement, elle peut également leur permettre de payer en bitcoins dans les commerces acceptant cette monnaie virtuelle, de s’acquitter de paiements à l’étranger ou d’effectuer des transactions en ligne. A l’inverse, le bitcoin peut aussi permettre à des entreprises et/ou à des particuliers de transférer de l’argent vers la Grèce.

A en croire l’entreprise, plus de 25 transactions avaient déjà été effectuées au distributeur samedi matin, pour une valeur totale de plus 2000€. Reste maintenant à voir si le bitcoin saura gagner la confiance du peuple grec dans son ensemble.

Par jack le 11/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 5 mois

...c'est toujours mieux de savoir comment et pourquoi.

Il suffisait de lire dans la Provence, édition du Vendredi 10 juillet dernier comment et pourquoi...

Oh, je n'invente rien.... Ci après l'article.

.

Par jack le 09/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 5 mois

Depuis des mois, les lecteurs sont en baisse, les articles et les commentaires aussi.

Il est vrai qu'il devient de plus en plus difficile d'y intervenir soit qu'on vous reproche une opinion dissidente et on vous censure, soit qu'on vous reproche de ne pas le faire connaître....

Elle devient de facto un lieu de propagande systématique, politique, religieuse ou ethnique.... Et pour couronner le tout, un lieu où l'on exhibe ouvertement sa quérulence.

Notre Confrère Icard, que j'assure ici de mon bien impuissant soutien dans les difficultés qu'il exprime et que beaucoup rencontrent dans le secret de leur espace personnel , prône l'investissement d'autres espaces d'expression : il a raison car cette Blogosphère est obsolète. Mais qu'il n'oublie pas non plus les causes de cette désaffection réactionnelle , allergique même, et de cette obsolescence...

En ce qui me concerne, je pense que la Blogosphère a fait son temps et qu'il faut penser la communication autrement.

C'est mon avis et je le partage !

Par jack le 03/07/15
Dernier commentaire ajouté il y a 3 années 5 mois

Les robots tueurs arrivent, Sarah Connor nous l’affirme

Journaldubuzz
Par Mathieu, le 2 juillet 2015 à 10h48

Lorsque vous allez sur Twitter et que vous voyez que Sarah O’Connor (oui, elle s’appelle vraiment comme ça) nous annoncer « qu’un robot a tué un ouvrier dans une usine en Allemagne », on commence vraiment à avoir peur pour notre survit. L’histoire s’est déroulée hier dans une usine Volkswagen près de Kassel. Un employé de 21 ans qui venait de finir l’installation d’un nouveau robot avec son collègue est mort après avoir mis en route la machine. Le robot, en s’allumant, a en effet « frappé le malheureux à la poitrine et la pressé contre une plaque métallique. Il a plus tard, succombé à ses blessures » explique Chris Bryant, journaliste à Francfort.

Les accidents avec les robots sont rares car ils sont gardés derrières des cages de sécurité pour éviter tout contact avec les humains. Malheureusement pour cet employé, il était dans la cage au moment de l’accident. Bizarrement, un porte-parole de Volkswagen a confirmé que le robot en question ne souffrait d’aucun problème technique. Est-ce le début de la domination des robots ? Sarah Connor a t’elle vu juste ? Les Terminator seront-ils bientôt parmis nous ? Schwarzenneger va t’il pouvoir tous nous défendre ? Skynet est-il déjà en train de prendre le contrôle ?