jansolin.marseille

Par jack le 09/05/16
Dernier commentaire ajouté il y a 7 mois 2 semaines

En 2009, le Barreau de Marseille s'insurgeait contre le monopole de Navista que le CNB imposait aux Avocats de Province mais pas aux Avocats parisiens.

Le Barreau de Marseille inventait un système permettant de mettre en commun une connexion nomade et mutualisé entre une cinquantaine d'avocats pour éviter un abonnement individuel mensuel de 55 € HT, affirmant par ailleurs qu'il était anormal que l'avocat soit attaché à perpétuelle demeure à son cabinet où se situait le boitier de connexion sans pouvoir être nomade et faire les actes de la procédure soit depuis son smartphone, soit depuis un hôtel à Nouméa.

En Juin 2010, il obtenait le dépôt du rapport Hattab dont on sait qu'il n'était pas tendre envers le CNB et déclarait astucieux et tout autant secure le système marseillais ......

Le CNB inventait alors une connexion à distance au boitier de cabinet, improprement appelée "télétravail", mais ce n'était pas le nomadisme réclamé : personne ne fut dupe !

Le 9 mai 2016, enfin, je viens de me connecter au RPVA depuis un ordinateur non équipé du boitier Navista, au travers du Cloud Privé des Avocats, ET CA MARCHE !

Il a donc fallu 6 ans et demi  ( Nov 2009 -  9 Mai 2016 ) pour que le CNB redresse la barre : à l'heure d'Internet,  c'est beaucoup de temps perdu au plus grand préjudice des Avocats provinciaux.....

Que la Bâtonnier Mattéi soit remercié d'avoir impulsé le changement qui voit le jour aujourd'hui : déjà, en 2009, tous les éléments de cette modernité étaient clairement exposés et argumentés. 

Mais il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre......!