Jun
22
ROBOTS : Passionnant mais...inquiétant !

La proposition de résolution commence comme celà :

Introduction

A. considérant que, de la créature de Frankestein imaginée par Mary Shelley au mythe antique de Pygmalion, en passant par le golem de Prague et le robot de Karel Čapek (inventeur du terme), les humains ont, de tous temps, rêvé de construire des machines intelligentes, le plus souvent des androïdes à figure humaine;

B. considérant que, maintenant que l'humanité se trouve à l'aube d'une ère où les robots, les algorithmes intelligents, les androïdes et les autres formes d'intelligence artificielle, de plus en plus sophistiqués, semblent être sur le point de déclencher une nouvelle révolution industrielle qui touchera très probablement toutes les couches de la société, il est d'une importance pour le législateur d'examiner toutes les conséquences d'une telle révolution;

................................................................................................

La suite ?

Voyez le fichier attaché....

Excellente lecture à tous et faites de beaux rêves.

 

 

Oct
25
AJ : Une histoire (complète) de mégaphone pour la grève nationale de Lundi 26 Octobre 2015

Monsieur le Bâtonnier de Paris a créé le buzz dimanche soir sur Twitter.....

Encore merci pour cette soirée.

N'oublions pas aussi (et surtout @Dieulepère)

Voyez le reportage en fichier joint.
 

Oct
21
AJ : Le Barreau de Marseille en grève totale et illimitée

ci après, la motion votée par le Conseil de l'ordre....

Oct
20
AJ : Le Barreau de Marseille en grève totale dès demain matin !

La décision est ferme et sine die....

La motion du Conseil de l'ordre est en pièce jointe.

..

Jul
11
SNCM : L'Etat condamné mais....

...c'est toujours mieux de savoir comment et pourquoi.

Il suffisait de lire dans la Provence, édition du Vendredi 10 juillet dernier comment et pourquoi...

Oh, je n'invente rien.... Ci après l'article.

.

Jun
30
RPVA : Voilà pourquoi....

L'accés sécurisé des Avocats parisiens et provinciaux à la plateforme e-barreau n'est pas le meme, les premiers accèdent par VPN logiciel alors que les seconds ont l'obligation d'utiliser un boitier Navista qui les empêche, outre son prix, d'être nomades.

Le Barreau de Marseille avait engagé une action judiciaire pour faire juger que la convention nationales discriminante était illégale : cette procédure est en cours à ce jour.

Diverses annonces du CNB promettaient que les provinciaux accéderaient gratuitement et sans boitier à la plateforme, comme les parisiens, au moins pour les cabinets individuels n'ayant pas besoin d'une délégation de droit d'accès au profit d'une secrétaire ou d'un collaborateur.

Mais ces annonces se sont peu à peu transformées au fil des AG du CNB et bien malin celui qui sera en mesure de nous dire quel est l'avenir des provinciaux au niveau de la manière de se connecter...

Il est vrai que la procédure du Barreau de Marseille maintenait la pression jusqu'à ce qu'elle soit bloquée par une procédure parallèle complètement infondée d'un avocat marseillais dont le seul but est de se faire mousser.

Pendant que la procédure était suspendue, les promesses du CNB se sont diluées.....

Nous apprenons par la mise en ligne par l'intéressé lui même que la procédure parallèle qu'il avait cru intelligent d'engager et qui a tout bloqué, à complètement échoué, lui même étant condamné à payer au CNB 3000 € au titre de l'article 700 CPC.

Et c'est ainsi qu'à trop vouloir briller, non seulement il lui faut payer 3000 € mais son action personnelle a gravement porté préjudice à l'ensemble des 30.000 avocats provinciaux qui, si le Barreau de Marseille triomphe dans son analyse juridique de la convention nationales du 16 juin 2010, auraient pu obtenir plus tôt l'accès parisien au rpva et se dispenser tant du boitier Navista que de son abonnement mensuel....

La procédure marseillaise a pu reprendre à la suite de cet arrêt mais avec deux ans de retard environ.

Quand on prétend voir la paille dans la vision globale de son Ordre professionnel, il faut aussi voir la poutre que l'on a soi même dans l'œil.

Apr
14
La Cour d'Appel de Paris rend son arrêt relatif aux dysfonctionnements (passés ?) de la blogosphère...

Vous trouverez l'arret en fichier attaché.

Il n'y a aucune surprise sur le résultat : toutes les parties (sauf une) se sont désistées de l'appel de l'ordonnance de référé du 8 Avril 2014 puisque le CNB :

  • après avoir fait disparaitre l'ancienne blogosphère sans crier gare,
  • puis l'avoir fait réapparaitre partiellement après avoir admis que nous étions propriétaires, intellectuellement parlant, de nos "blogs" en ce compris non seulement les billets mais également les commentaires et les fichiers y attachés,
  • puis l'avoir fait disparaitre à nouveau après nos plaintes concernant la disparition d'une partie de nos "oeuvres"
  • puis l'avoir fait réapparaitre, en plusieurs étapes successives et après tâtonnements techniques, pour aboutir à la version actuelle

a satisfait quelques heures avant l'audience à l'essentiel de nos demandes pour éviter une condamnation.

Appel avait été interjeté car la nouvelle plateforme était nettement en retrait par rapport à l'ancienne mais nous avions au moins récupéré l'ensemble de nos blogs, y compris les fichiers et une très grande parties des photographies même si certains ont perdu dans l'opération les widgets qui agrémentaient leurs publications.

En concertation, nous avons tous (sauf un) estimé qu'il était difficile en référé d'obtenir la mise en place d'une plateforme nouvelle conforme à l'ancienne, l'essentiel de notre argumentation de départ était d'éviter la disparition pure et simple de nos blogs, ce que notre procédure a empéché.

C'est pourquoi, nous nous sommes tous (sauf un) désistés de cet appel à charge pour ceux qui le souhaitaient de se lancer dans une procédure au fond pour démontrer les fautes du CNB et leur préjudice....

Sauf un, dis-je, car il avait été soutenu à l'époque qu'un tel désistement était une capitulation et que fort heureusement il restait Don Quichotte ( à moins qu'il ne s'agisse de Sancho Pansa et que......nous allions voir ce que nous allions voir...!

En guise de coup d'éclat, je n'ai rien vu. Aucun argument massu ni aucune démonstration que ce désistement était une erreur.

En lisant l'arrêt, on s'aperçoit que le seul qui ne s'est pas désisté ne s'est pas plaint des dysfonctionnements techniques de la nouvelle plateforme, dont il avait d'ailleurs fait un inventaire prétendument exhaustif, mais de ce que la nouvelle blogosphère ne disposait pas de CGU.

Or, ces CGU ont été publiées fint Aout 2014 (pendant l'appel) alors que ce sont justement ces CGU qui :

  • nous obligent à sauvegarder nos données sans être en possession d'un module pour y procéder et
  • interdisent clairement la diffusion de publications injurieuses ou provoquant à la discrimination et d'une manière générale  qui soient contraires aux règles déontologiques e la Profession d'Avocat comme il est dit :  :

Ne pas créer, écrire, transmettre ou communiquer tous Billets de quelque nature que ce soit illicites, et notamment outrageants, injurieux, diffamatoires, abusifs, violents, obscènes, pornographiques, ou comprenant une provocation à la discrimination ou à la haine fondée sur la race, à l'antisémitisme, à la xénophobie, à l’homophobie ou une apologie des crimes contre l'humanité, constitutifs d’une atteinte à la dignité humaine, ou d’une activité illégale de jeux d'argent.

Ne pas utiliser le Service et créer/diffuser un Blog sur la Plateforme qui serait contraire aux règles déontologiques de la profession d’Avocat, notamment par la violation du secret professionnel auquel il est tenu, ou aux principes de dignité, loyauté, discrétion et délicatesse.

Ne pas créer/diffuser un Blog sur la Plateforme pour réaliser des actes de démarchages interdits.

Dans ces conditions, quand je lis dans l'arrêt que notre blogueur (prétendument) téméraire a :

demandé acte de ce qu’il ne présente plus  de demandes contre le Conseil National des Barreaux en l’état de la déclaration faite le 29 août 2014 par ce dernier à la commission nationale Informatique et Libertés de la création du site de blogs “blogs avocats” et de la mise en ligne par lui sur Internet le 30 Août 2014 du texte des conditions générales d’utilisation de la plate-forme informatique correspondante appelée “blogavocats”,.....

je me dis qu'il eut été plus judicieux de se désister purement et simplement sans explication que de soutenir de telles stupidités qui se retournent contre ceux qui font aujourd'hui l'objet de poursuites pénales et disciplinaires justement pour avoir enfreint cesdites CGU.

Malheureusement, la Cour l'a écrit pour l'éternité...

Une chose est certaine : personne ne peut ignorer cette décision !

Pour avis.

 

 

 

 

 

Jan
13
MACRON : Avis de l'Autorité de la concurrence du 9 janvier 2015 ....

Voilà la position de l'Autorité de la Concurrence sur les réformes proposées.

 

Dec
12
Le Barreau de Marseille organise un Arbre de Noel pour les petits enfants....

Belle tradition du Barreau où le Bâtonnier se transforme en Père Noel pour offrir des cadeaux aux fils, filles, petits-fils et petites-filles du Barreau.

Il organise aussi un spectacle et c'est tout en son honneur...

Qui pourrait le lui reprocher ?

Tous les Confrères qui ont des petits enfants se rendent chez le Père Noel pour qu'ils recoivent leur cadeau : et celà dure depuis plusieurs années.

J'en connais même qui n'attendent que ce rendez vous et s'y rendent ...que pour le cadeau !

Et les parents et grands-parents ne s'en sont jamais plaints : et pour cause ...

Ci joint le bulletin d'inscription.

Joyeux Noël aux enfants..