Sep
21
Boulevard du temps qui trépasse.

Et si?
Et si, cette fois-ci, ce n'était plus comme avant.
Avant, vous savez, quand le jeune Pierre, étudiant révolté devenait Maître Pierre et que son fils lui succédait et ainsi de suite.
Et si ?
Si ces corps intermédiaires, classes moyennes supérieures, disparaissaient dans ce monde où apparaît l'intelligence artificielle, le savoir disponible partout, les MOOCs , ne leur permettant plus de se contenter d'un titre, de maître, même.
Et si ?
Et cette question lancinante de savoir si les sociétés occidentales, gorgées de virtuel et de technologies, à l'aube de la robotique, seront en mesure d'offrir du travail à tous au delà des crises conjoncturelles et des inerties politiques ?
Et si ?
Et si, en fait, on en revenait avant la révolution industrielle, avant l'apparition de la bourgeoisie même, laissant le peuple face aux aristocrates?
Aujourd'hui le peuple face aux très riches qui prennent de plus en plus de richesses et de pouvoir.
Et si c'était cela qui se dessinait ?
Ce ne serait plus le boulevard du temps qui passe, mais bien celui du temps qui trépasse!
Consolons-nous avec un passé plus souriant!

Georges Brassens - Le boulevard du temps qui passe

Commentaires

Nom: 
Gilles Huvelin

Comme la "fin de l'histoire". Je vous lis devant mon café avant de rencontrer un juge qui va s'entendre rappeler selon une belle formule qu'il ne lui suffit pas d'être impartial mais qu'il faut qu'il le paraisse aux parties. Oui vous devez avoir raison. "Soleil Vert" et "Holon" étaient dans ce cas des romans prémonitoires. Je me plais à constater que les auteurs de politique-fiction ont rarement eu tort.
Tout nous dit, mon cher Jean, que nous sommes en voie de disparition. J'aurais aimé prendre mon café en votre compagnie à Marseille ce matin à la terrasse de votre brasserie préférée. Bonne journée à vous. Le soleil se lève.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA