Dec
02
Comme une orange amère.

D'abord, il y a eu le canon.

Non, pas ma douce épouse, mais cet appareil qui fait imprimante, scanner, télécopie et photocopie et sans lequel le cabinet est devenu démuni.

Cette chose présentait souvent un écran noir et ne voulait pas fonctionner.

Pendant des mois les techniciens ont cherché avant de découper la moquette : il paraît que le canon ne supporte pas la moquette.

Ben, oui.

Il devait la fumer !

Puis, il y a eu le téléphone.

Ces factures séparées de télécopie et de téléphone dont le montant a paraissait prohibitif.

Alors, une box est proposée et installée.

Puis les commerciaux d'orange vous vendent ensuite une box pro.

Ils vous jurent leurs grands dieux que tout sera comme avant, à part la facture.

En pendant quelques mois tel a été le cas.

Puis, un jour, on découvre que les lignes directes ne fonctionnent plus, quelque chose aurait été changé dans je ne sais quoi.

Alors, s'ouvre la chasse au téléphoniste qui avait validé le système et quand, au bout de quelques mois, l'homme a été capturé, il s'avère... qu'il devient inéluctable de changer le standard téléphonique devenu incompatible.

Je me refuse à calculer l'intérêt économique de l'opération globale.

Juste comme une envie de meurtre.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA