Apr
04
Considérations subjectives sur l'effondrement des prêts immobiliers.

Les prêts immobiliers accordés en février 2012 sont en baisse de quasiment 50 % par rapport à février 2011 et de plus de 40 % par rapport au mois de janvier.

Les experts paraissent s'en étonner.

J'ai sur mon bureau une paire de jumelles, un cadeau pour avoir renouvelé un abonnement à je ne sais plus quel hebdomadaire.

Laissez-moi prendre les jumelles par le petit coup de la lorgnette, si je puis dire, et former un certain nombre d'observations tout à fait subjectives.

Dans ma bonne ville de Marseille, j'observe, comme avocat, que la clientèle paraît éprouver certaines difficultés de trésorerie et, parfois même, hésiter à engager une action pourtant nécessaire.

Il y a un manque d'argent constaté au stade micro-économique.

Quant à l'immobilier, il coûte de plus en plus cher à l'entretien.

Quelle est l'augmentation des charges de copropriété par an ?

Pas loin de 15 %, je pense.

Il faut dire que nos députés dépensiers adorent voter des mises aux normes.

Ne parlons pas des taxes foncières et d'habitations qui explosent.

Des avantages fiscaux qui s'étiolent.

Les banques, du fait des critères de Bâle III, seront conduites à être plus prudentes dans l'octroi des crédits.

Et puis, le marché immobilier paraît, pour tout dire, déconnecté de la réalité, c'est-à-dire des revenus des Français.

Tiens, au fait, le chômage régresse ?

On a pu, peut-être, tricher en accordant des prêts sur une durée telle que l'on se demande même si l'opération engagée est encore une acquisition ou une location de longue durée.

J'ai pour ma part, depuis de nombreux mois, le sentiment que cette situation ne peut pas rester pérenne sur la durée, ce d'autant que l'on annonce pour la nation une décennie difficile et, pour tout dire, un appauvrissement, une baisse du niveau de vie.

Peut-être est-il difficile pour un secteur économique concerné d'imaginer qu'une époque a pris fin et que la situation ne se rétablira pas avant de nombreuses années.

Mais peut-être est-ce le cas.

J'avoue ici que j'étais propriétaire d'un bel appartement haussmannien de 230 m², avec chauffage collectif et beaucoup de travaux à envisager.

J'ai vendu, il y a quelques mois.

Quel avenir pour ce genre de paquebot?

D'ailleurs, si le lecteur dispose, par exemple dans le cinquième arrondissement de Marseille, un bien, modeste, comme il se doit, avec extérieur ; ou même ailleurs, mais proche d'un métro, qu'il sache que l'auteur de ces lignes est candidat à l'acquisition et qu'il peut payer comptant.

Je dis ça, je dis rien...

Pour le reste, comment peut-on imaginer que le marché immobilier va se rétablir en l'état de la situation économique du pays et de l'avenir annoncé ?

En regardant par le petit bout de ma lorgnette je vois une baisse durable de l'immobilier et probablement plus forte que celle timidement annoncée.

Mais je ne suis pas devin.

Enfin, je ne crois pas

Source : lexpress.fr

Commentaires

L'immobilier, dernière valeur refuge pour certains, va non pas diminuer, je vais plus loin mais s'effondrer pour celles et ceux qui ont acheté au plus haut des cours.

Déjà des constructeurs ont choisi de baisser officiellement leurs prix. Guy Nafilyan, PDG de Kaufman & Broad, lance un "nouveau concept d'appartement, 25% moins cher" et Alain Dinin, PDG de Nexity, annonce des baisses de prix d'environ 5% en rognant sur ses marges et sur le prix des terrains.

En prime la chute de la demande a freiné la spéculation...

Ajoutez à cela la fin du PTZ pour l'ancien , et la remise en cause des avantages de la loi SCELLIER...la frilosité des banques et la paupérisation des professions libérales considérées par les banques comme professions à risque...

Oui oui je le prédis , comme vous, l'immobilier va chuter dans des proportions considérables donc si vous payez comptant , patientez vous allez pouvoir négocier très serré............

J'ai quelques soutes sur la tenue dans le temps des constructions actuelles

un petit bien avec un bourt de jardin et une petite maison de fond pour que ma douce m'y enferme si je ne suis pas sage...

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA