Nov
26
Du parisianisme de la dématérialisation.

Y a du parisianisme dans la dématérialisation.

Je ne parle pas ici de la dématérialisation des procédures elles-mêmes, mais de ce mouvement inexorable qui conduit à remplacer la lettre par le courriel et à adjoindre à celui-ci diverses pièces jointes.

Comme la plupart des avocats, notre cabinet se dématérialise petit à petit, enfin je ne parle pas bien sûr des avocats et du personnel.

Il faut donc récupérer parfois, à partir du logiciel, un élément se trouvant dans des documents enregistrés sur le PC.

On l'intègre dans le dossier informatique et puis on l'adresse par courriel.

Et c'est là où il m'a bien fallu admettre, ce que je ne croyais pas, que, même dans cet aspect des choses, les provinciaux étaient discriminés.

Je sais l'un de mes confrères, ce matin qui aura reçu trois ou quatre courriels avec une pièce jointe qui ne l'était pas.

Il paraît que l'ordinateur ne la trouvait pas pour l'envoyer.

Mais elle était pourtant bien visible sur l'écran !

C'est que voyez-vous une erreur fatale avait été commise : un accent.

Le document avait été nommé décompte au lieu de decompte..

Le langage informatique n'aime pas les accents !

Je vous l'avais bien dit qu'il y avait là du parisianisme car, ainsi, les accents chantants ou bien rocailleux sont, même en informatique, bannis.

Au secours Fernandel !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA