Nov
18
En mariant Frigide Barjot et Bernard Kuchukian...

Le lecteur dira qu'il ne voit pas très bien le lien entre Frigide Barjot et Bernard Kuchukian, en tous cas, au premier regard.

Il est celui-ci: Frigide Barjot, par sa fulgurance déjantée, fait plus pour interpeller la société sur les potentielles conséquences civilisationnelles du mariage gay que tous les curés du monde qui n'ont qu'à commencer par se marier eux-même.

Quand je lis chez Marc-Aurèle qu'il ne faut pas trops abuser des adolescents (référence approximative) et chez Mo Yan que quelque chinois a trois ou quatre concubines, je me dis que si l'on marie deux personnes de même sexe, on pourrait bien, un jour, en marier trois de sexes différents, ou pas, sans chinoiser.

Et que derrière le slogan du mariage pour tous, il manque une interrogation sur l'idéee de famille et de filiation, relevant de l'anthropologie sociale, délaissée aux églises, ce qui est intellectuellement inquiétant.

Et que cette interrogation, Frigide Barjot la suscite plus que les batraciens de bénitier.

Je pense que Bernard Kuchukian, avocat marseillais poursuivi devant le Conseil de discipline pour des propos jugés outranciers, interroge plus la profession sur ses pratiques que ceux qui ont les convenances et les conventions comme profession de foi.

Lui, cet innocent, a la foi en la profession d'avocat

Certes, il m'arrive parfois d'envier ceux qui portent en eux la foi, mais je me dis que derrière son étendard vient vite le glaive sanglant

Ou le clavier sanglant.

Parfois inutilement cruel.

Or donc, Bernard Kuchukian a, un temps, émis des regrets sur son blog, par lequel il avait péché.

Mais l'audience du CRD s'est néanmoins tenu.......

Les regrets se sont envolés.

Le bâtonnier Gavaudan, poursuivant, était empêché ce 19 novembre.

Il eût mieux valu alors convenir d'une autre date car poursuivre un avocat pour ses écrits n'est aucunement anodin et mérite, à l'évidence, un Bâtonnier.

L'audience a été reportée au 19 janvier 2013.

Je suppose que d'ici là, le Bâtonnier Campana, successeur du Bâtonnier Gavaudan, et son Conseil de l'Ordre, élu ce 20 novembre, auront intelligemment renoncé aux poursuites.

Et si on mariait Bernard Kuchukian et Frigide Barjot et qu'ils aient un enfant qui devienne avocat au barreau de Marseille?

Mais non, je ne veux pas la mort des bâtonniers!

source: blog Bernard Kuchukian

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA