Sep
24
Falaise de craie.

Chaque année, il y a le beaujolais nouveau et aussi les magistrats nouveaux, pouvant être tout aussi gouleyants.

C'est difficile, je pense, d'arriver dans une grande juridiction, comme la notre, puisque le barreau de Marseille compte 1600 avocats et une personnalité collective assez forte.

Il faut bien sûr faire attention à ne pas confondre l'autorité, indéfini charisme personnel, et l'autoritarisme qui révèle plus qu'on ne le veut une forme d'incertitude.

Ainsi vient d'arriver au tribunal d'instance une toute nouvelle magistrate qui a à la bouche le mot de radiation, là où tant d'hommes rustres ont celui de sexe.

Le vendredi est le jour de référé, instance, tribunal de grande instance droit commun, tribunal de grande instance construction, et tant d'autres audiences.

Alors on court.

Nous sommes, avec un confrère, arrivé à l'audience à 9 heures 30 au lieu de 9 heures et le dossier avait échappé à la radiation, mais paraît-il de peu, puisque nous n'étions pas là au sacramentel appel des causes.

J'ai entendu la présidente tancer un avocat en lui disant que c'était son téléphone portable qui avait sonné ...mais ce n'était pas un téléphone c'était un PDA.

Il n'avait pas de robe, c'est vrai, c'est mal. Vilain !

J'ai gentiment dis à la magistrate que le vendredi c'était difficile.

L'ubiquité, vous savez...

Elle aura bien sûr le temps de découvrir que subir deux ou trois incidents par audience, c'est usant et que parfois les plus hautaines des falaises sont de craie.

On en a tant vu...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA