May
22
Giscard à la barre.

Dire qu'une transaction fiscale intervient dans des conditions qui sont très choquantes comporte un jugement de valeur mais, mais ne constitue pas un propos diffamatoire.

(C. cass. 14 mai 2009 – 08-15.903)

Dire que la circonstance Bernard Tapie ait reçu, au titre d'un arbitrage, des centaines de millions d'euros, mais surtout 45 millions d'euros au titre du préjudice moral, est très choquant, parait concevable.

Et dire qu'il est choquant de voir qu'il envisage de s'intéresser au Club Med, qui est un symbole sans que finalement cela ne trouble grand monde l'est donc aussi.

Le retour de Bernard Tapie aux affaires est l'expression probablement du retour du capitalisme rhénan...

Allez, Giscard à la barre, comme autrefois ...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA