Jan
30
GPA, sur la circulaire de Mme TAUBIRA

Je ne peux pas vous vendre un rein, mais vous le donner, oui.

L'inaliénabilité du corps humain interdit sa marchandisation

Je ne peux pas acheter un organe d'un corps humain, non plus d'ailleurs que le corps en entier, ce qui est bien dommage car cela doit être si agréable d'avoir d'accortes esclaves offertes aux désirs de leur maître.

Mais non, l'évolution de la société interdit l'esclavage et interdit même de vendre le corps humain.

C'est pour cela qu'il est interdit à une femme de vendre son corps pour la gestation d'un enfant, ce qui peut être une forme de marchandisation du corps, d'esclavage atténué, que l'on ira rechercher, alors, dans d'autres pays.

Les citoyens français qui recourent à cette technique savent parfaitement qu'elle est contraire à notre droit et certains, même, en connaissent les raisons profondes.

Si dans le pays où la chose se passe, le principe est reconnu, rien n'interdira alors aux parents d'être reconnus comme parents adoptifs et l'enfant aura bien une filiation avec, cependant, la difficulté d'être reconnu comme français, puisque le droit français bannit ce procédé.

Il aura les droits reconnus que lui confèrent la législation du pays de l'adoption et pourra vivre avec ses parents adoptifs.

C'est ce que dit la Cour de cassation.

S'il n'y avait pas reconnaissance d'une filiation, cela voudrait dire alors que la gestation pour autrui serait intervenue dans des conditions illégales dans le pays dans lequel elle se serait déroulée.

Et cela poserait alors la question de la dignité de tels comportements.

Là se trouvent peut-être ces enfants que l'on appelle, avec complaisance, les fantômes de la République.

Un enfant né de la GPA à l'étranger peut donc vivre en France de manière tout à fait régulière, avec des droits reconnus, mais aura la nationalité du pays d'origine

Reconnaître la GPA induit d'aller à l'encontre du principe d'indisponibilité du corps humain.

Ce n'est pas en tout cas l'état actuel du droit.

Rappelez-vous, par exemple, cette exposition de corps humains interdite pour ce motif.

C'est en ce sens que la circulaire de Mme TAUBIRA en date du 25 janvier, avec «application immédiate», qui recommande, «lorsqu'il apparaît avec suffisamment de vraisemblance qu'il a été fait recours à une convention portant sur la procréation ou la gestation pour le compte d'autrui», de «veiller à ce qu'il soit fait droit» à de telles demandes, «dès lors que le lien de filiation avec un Français résulte d'un acte d'état civil étranger probant au regard de l'article 47 du Code civil» est choquante en ce qu'elle va à l'encontre du droit positif alors même que le comité national d'éthique ne s'est pas prononcé sur sa future saisine et que le débat parlementaire à venir est simplement annoncé.

Il ne sert donc à rien ?

Cela veut donc dire aux Français : allez faire vos enfants par GPA à l'étranger et, de facto, la république reconnaîtra la validité de l'opération.

C'est au Parlement de la république de prendre ses responsabilités et pas, par le biais d'une circulaire, à un ministre de mépriser le droit tel qu'il est.

Le sort des enfants de la GPA n'est évidemment pas enviable, comme le fut autrefois celui des enfants naturels puis adultérin et le droit a évolué.

Probablement, sur ces questions-là, sera-t-il amené à évoluer car le droit s'adapte à une réalité qu'il structure.

Mais le juriste humaniste, entre les slogans creux des uns et les dogmes des autres est bien malheureux et Mme Taubira aurait mieux fait d'écrire quelques poèmes que cette troublante circulaire.

Source : bfmtv.com

Commentaires

Comme vous le soulignez.

L'argument selon lequel "nos voisins le font bien" est invoqué également pour réformer la loi Leonetti et autoriser l'euthanasie dite "active".

Ne dites pas que ça n'a rien à voir. Au contraire, les mythes nous enseignent que les humains ont perdu leur privilège d'immortalité en accédant à la faculté de reproduction.

Mais les mythes fondateurs sont bien loin de tout celà. Ce qui compte c'est d'éviter de considérer le chômage qui explose et l'asservissement militaire à l'OTAN. Il faut bien en effet libérer le Mali, ce pays où une famille normale c'est quand il y a un papa et 4 mamans.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA