Feb
06
Je le promets!

Dites ?

Vous avez entendu hier, le président ?

Il a annoncé la mort de la taxe professionnelle.

Certes, il parlait des entreprises et l'assiette de la taxe pour celle-ci n'est pas la même que pour les professions libérales.

L'avocat paie la taxe professionnelle sur le chiffre d'affaires qu'il réalise, TVA comprise. Après il paie bien sûr l'impôt sur le bénéfice restant, dépenses et charges professionnelles déduites.

La taxe professionnelle est donc payée sur le montant encaissé, quand bien même l'exercice serait-il déficitaire.

En plus elle est calculée TVA comprise, c'est-à-dire sur de l'argent qui n'est pas à l'avocat met à l'État.

Il paie donc des impôts sur de l'argent qui ne lui appartient pas.

C'est un impôt débile.

Moi, j'ai bien entendu le président !

Croix de bois, croix de fer, je lève la main droite et le jure : si l'on supprime la taxe professionnelle, j'en répartis le montant part tiers : un tiers pour augmenter les salaires, un tiers pour l'investissement, et un tiers pour faire plaisir à mon banquier.

Cela pourrait permettre d'aider à financer les investissements informatiques que les réformes en cours vont nous imposer en termes de connexion avec les juridictions.

Mais, j'entends derrière moi déjà, le président du conseil général, le président de la communauté urbaine, le président de la région, le maire qui, la main sur le coeur, vont rappeler être au service du peuple et combien ils sont indispensables et qu'il serait impossible de changer ce qui existe en termes de collectivités pourtant coûteuses.

Tiens, j'ai lu, et c'est un aparté qu'au conseil général le taux d'absentéisme était de 11 % et que les subventions aux associations avaient, sur les dernières années, augmenté de 80 %.

Alors, c'est sûr que ça va résister dur.

Moi, ce que j'en dis...

Commentaires

ici

Bien sût qu'il faut réformer la fiscalité, mais aussi les collectivités qui en bénéficient!

La TP, ce serait 26 millairds. Les 8 milliards dont parlait le président, ce serait la taxe sur les machine.(béotien, je suis)

Bref, il parlerait d'un allègement.

Et nous?

Comme d'hab.

M° Hyron?

Vous savez, vous?

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

l'URSSAF ?

euh !!!!!!!!!!!!!

un impôt ayant comme base un autre impot, reconnaissez cher confrère, que certains ont de l'imagination et que vous même n'y auriez pas pensé !

L'annonce du président à 8 milliards de la fin de la TP voulait-elle dire:

- je supprime la TP mais ne sais pas le montant global

-je supprime certains éléments d'impositions pour les entreprises et nous, on l'a comme d'hab dans le baba!

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

Et puis de la CSG / CRDS qui ne devaient être que provisoires. Quant à l'impôt sur l'impôts, en vois un bel exemple, impôt sur le revenu payé sur les revenus avant CSG et CRDS, TVA payé sur les taxes locales des factures d'électricité (ou de gaz ou d'eau ou des trois, je ne sais plus), certes certains ne sont pas des impôts à proprement parlé, ce sont des taxes, mais le résultat est le même, taxe ou impôt, on doit payer ....

Il y a plus besoin ni de députés, ni de sénateurs, et là on va économiser!

le notre s'occupe de donner des aides à d'autres lieux que le dept bien qu'en deficit chronique

quant aux associations qui ne vivent que de subventions publiques, mon article du jour devrait vous plaire ici

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA