Dec
13
L'avocat parisien du vendredi 13 n'est pas signe de jour de chance .

Parfois, les avocats de province disent du mal des avocats parisiens ; parfois.

Mais, quand même, il arrive qu'ils le méritent largement.

Ainsi, un dossier lilliputien où un acheteur réclame le remboursement du dépôt de garantie versé à l'occasion d'un compromis de vente, le vendeur n'ayant pas voulu vendre.

Lilliputien, je vous dis, dans son montant.

Néanmoins c'est un avocat de Paris qui est saisi qui soulève d'importance l'incompétence de la juridiction.

On lui dit gentiment, qu'en matière de procédure orale, le tout est évoqué, y compris le fond, et qu'il serait bien qu'il argumente sur le fond.

Que nenni !

On lui dit ensuite que le dossier revenant le 8 janvier, il ne sera pas possible de le renvoyer et son excellence confirme-t-elle sa présence ?

La réponse par mail est qu'il a été conclu à l'incompétence de la juridiction et qu'il nous invite à mieux nous pourvoir.

La mienne, compassionnelle finalement, de lui rappeler que la décision appartient à ladite juridiction et qu'elle pourrait bien le décevoir (oui, parce que ; bon, c'est étrange ...) et que pour le reste s'il n'est pas là, tant pis pour ses abattis

Comment voulez-vous qu'on ne chantonne pas: Parisien tête de, etc.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA