May
21
L'un d'entre nous.

C'est la France qui est interpellée par ce fait divers, sordide, intervenu dans une chambre d'hôtel new-yorkaise.

Laissons de côté, pour un instant, l'homme lui-même, avec ses glauques misères.

Observons que les commentaires des politiques et des journalistes sont souvent gênés, et, étonnamment parfois, empreints de complaisance, manifestant comme une sorte de tendresse envers celui qui est à ce jour poursuivi.

J'éprouvais comme un malaise.

Puis est venu à mon esprit le nom d'un avocat de mon barreau.

Un homme sympathique, aimable, de talent... et connu comme le loup blanc pour traquer la stagiaire.

Le doux bruissement d'histoires d'alcôve l'accompagne.

Le même bruissement qui accompagne DSK.

Le même.

Mais on l'aime bien.

Et si demain, il y avait un dérapage, les commentaire seraient, dans le barreau les mêmes probablement, ceux que tiennent politiques et journaliste comme chaque fois que l'on touche, dans un groupe, à « l'un d'entre nous ».

Et c'est là une question posée au pays, sur ses tolérances parfois troubles.

Et ses castes du temps passé comme s'il n'y avait, en fait, jamais eu de révolution en 1789.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA