Feb
02
Le bon juge Magnaud.

Le bon juge Magnaud est celui qui acquitta en mars 1898 Louise Ménard, fille mère qui avait volé un pain chez un boulanger et qui était convoquée au tribunal de Château Thierry pour répondre du délit de vol.

Il la relaxa, en faisant valoir son état d'absolue nécessité et même, après l'audience, lui donna une pièce de cinq francs.

Le juge Magnaud reste présent dans l'esprit des juristes.

Je l'évoque aujourd'hui où un autre juge, le juge Burgaud, se trouve traduit devant le conseil supérieur de la magistrature pour répondre des errements de sa pratique professionnelle.

La justice est ainsi capable du meilleur comme du pire.

La bonté d'un juge ne compense pas l'arrogance d'un autre, comme les erreurs d'un avocat le dévouement d'un autre.

Et même, le bon et le mauvais peuvent se côtoyer dans le même professionnel et il est légitime qu'il en assume les conséquences.

Même si, dans le cas d'espèce, le juge Burgaud parait curieusement seul désigné du doigt et que cela laisse une impression de malaise...

Un fort regret à avoir, en tout cas : qu'a-t-il été fait des conclusions de la commission Outreau ?

Commentaires

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

la peine plancher n'existait pas ... un peu d'humanité et de bonté dans le monde du droit ne fait pas de mal. Que ce juge repose en paix.

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

qualification qui lui fut donnée par CLEMENCEAU (sans accent volontairement sur le 1er E, car cela ferait penser à clémence).

Quant au juge BURGAUD, certes responsable notamment pour ne pas avoir été capable de présenter ses excuses à ses victimes, ca comparution actuelle devant le conseil supérieur de la magistrature, cela sent un peu le réchauffé.

réfléchissons et proposons...

Pour le juge Burgaud, ses formateurs n'y sont pas pour rien probablement.

... est ici.

L'histoire est .

Gengis Khan

Michel Serrault...

Il faut tirer un enseignement de son histoire c'est qu'à l'époque l'indépendance des juges n'était pas seulement un slogan. Il fallait être couillu pour affirmer ainsi son sens de la justice. Et les groupes de pression n'avaient pas autant d'audience.

est évoquée à la Fac de Droit.

Je ne me souvenais pas du nom du bon Juge, devenu député radical socialiste.

Quant au Juge BURGAUD, s'il n'a pas présené d'excuses aux victimes accusées à tort, il a eu vraiment tort.

Mais il est loin d'être le seul à blâmer dans cette malheureuse affaire.

Il avait, déjà, comparu devant le CSM.

L'agressivité de la chancellerie à son égard ne se comprend pas.

le coupanble désigné qui évite d'avoir à aller chercher les autres, tous les autres, y compris ceux d'en haut.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA