Sep
28
Le procureur Courroye mis en examen, ou quand les juges se mettent en examen entre eux!

Le procureur de Nanterre, monsieur Courroye, est convoqué devant un juge d'instruction, afin d'être mis en examen car il est soupçonné d'avoir supervisé l'espionnage de journalistes du Monde.

De la même manière que les institutions de la Ve république sont des habits trop grands pour le personnel politique actuel, il est permis de penser que le statut du parquet, dans une république ou l'éthique n'est pas naturelle, pose difficultés.

On sait que, pour la Cour Européenne des Droits de l'Homme, le procureur français n'est pas un magistrat et il faudra bien se décider à en faire soit un fonctionnaire de l'accusation, soit à rendre le parquet indépendant.

Toujours est-il que le justiciable lambda qui va vouloir introduire une procédure civile va devoir, à compter du 1 octobre, s'acquitter d'une taxe de 35 € pour financer les errements répétés de la procédure pénale française et de ses réformes bancales.

S'adresser à justice est douloureux humainement et, pour les classes moyennes coûteux.

Faisons l'amalgame entre tous les magistrats, du parquet comme du siège en observant que cela ne va pas arranger les affaires du justiciable si maintenant les juges se mettent en examen entre eux !

Commentaires

C'est notre ami Mouammar.

Depuis les frais ombrages de la palmeraie de Gaddamès...

si ce n'est pas un juge qui met un autre en examen, qui le fera ?...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA