Oct
18
Léonarda, à contrepoint.

Je suis un avocat qui expulse.

Non pas les étrangers hors de France, mais les locataires redevables de loyers à leurs propriétaires.

Une sorte de Valls du bail.

Tout le monde n'a pas la possibilité d'être enseignant ou autres professions agitant des grands principes généreux sans avoir à mettre les mains dans la noirceur du monde.

Comme ce serait bien de pouvoir permettre à des locataires de rester dans les lieux qu'ils occupent sans que les bailleurs aient à souffrir d'un défaut de paiement ; comme ce serait bien de pouvoir accueillir sur la terre de France tout le monde entier.

Mais cela ne peut être et c'est la raison pour laquelle la loi de la république existe qui doit être respectée.

Respectée d'abord par ceux qui la font ou l'appliquent ; et comme il est surprenant de voir députés, Président de l'Assemblée nationale, Premier ministre, paraitre oublier qu'ils en sont les gardiens pour un tweet, parfois.

Cette pauvre fille, Leonarda, dont on sait maintenant qu'elle est née en Italie qui n'applique pas, je crois le droit du sol, n'est pas victime de la République française mais en l'espèce, peut-être, pardonnez-moi, d'abord, de son père qui reconnaît avoir menti et fourni de faux papiers à l'administration française.

Peut-être sont-ce les premiers stigmates de l'âge, mais je trouve proprement effrayant cet affolement intellectuel de ceux qui nous gouvernent qui paraissent incapables de mesurer la tragédie du pouvoir.

Gouverner, ce n'est pas déchoir dans un monde de confusion intellectuelle, c'est peut-être prévoir, c'est en tout cas assumer avec courage les responsabilités qui sont les siennes quand les Français, aujourd'hui ont le sentiment de devoir assumer l'irresponsabilité de la classe dirigeante et je précise ici de droite ou de gauche, comme on dit habituellement qu'il faut boire avec modération.

Il existe des métiers et celui d'avocat en est un où je crois qu'il n'est pas possible de ne pas avoir à un certain moment les mains sales et l'âme triste.

Ils savent ça, nos gouvernants ?

Commentaires

qui avait, notamment, abusé du droit d'asile,ne permettait pas sa régularisation.

Maintenant qu'elle est expulsée, à la suite de l'arrestation fortuite du père dans une gare, il serait aberrant de la faire revenir.

Leonarda,interpellée à l'occasion d'une sortie scolaire, en raison des manifestations lycéennes et de l'agitation médiatique, se voit offrir de revenir seule.

Libre à elle d'accepter cette offre, si elle veut étudier en France.

Si la mère et la plupart des enfants sont nés en Italie, pourquoi ne sont - ils pas italiens et pourquoi avoir quitté l'Italie?

évidemment,Leonarda ne peut décider de revenir seule, en France, sans l'accord de ses parents.

Ils peuvent, encore, accepter.

Et le locataire de l'Elysée, qui mécontente par ses agissement près de 80% de ses concitoyens, vous avez une idée?

C'est un cas humain terrible qui brise le coeur que ce pauvre être fragile

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA