Nov
30
Les couleurs d'un dimanche

L'avantage du dimanche, c'est que le temps s'étire lentement.

Le plaisir du café face à la Vierge de la Garde rayonnante d'or, au ciel enfin bleu, aux mouettes le striant.

La sottise du jour dite au gamin : « contre qui l'OM perd aujourd'hui ? », ça marche toujours ! Il faut bien que l'enfant conteste le père et pour cela lui en donner l'occasion.

L'aïoli de midi, vu que mâme Catherine l'a prévu.

Pas de campagne aujourd'hui, la bulle plutôt.

Pas de Plan de Campagne, non plus et jamais de toute façon : c'est laid et avilissant.

L'ouverture le dimanche, c'est le pré réservé des idéologues de tout bord.

Fermer ce qui existe est déraisonnable.

Se soumettre aux lobbys de l'ameublement l'est tout autant.

En plus, moi qui ai la science infusée, je pense plutôt que c'est dans le coeur des villes de solitude qu'il faudrait de la souplesse, au compte goutte, bien sûr.

Parfois, vous voyez, j'allais, sans rire, le dimanche dans un bricotruc machin de mon quartier chercher des clous. On y voyait des gens souriants, clients et salariés, mais avec une taille et un rythme humains .

Les syndicats ont fait fermer, soit, tout le monde a probablement perdu, surtout la convivialité d'un temps un peu différent.

Rien à voir, cependant, avec ce qui se prépare où les gros gagneront qui savent manipuler.

Un peu noir ?

Bon, gardons le bleu au coeur : Rimbaud et Nougaro.

Rien à voir, c'est là le fun :

A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,

Je dirai quelque jour vos naissances latentes :

A, noir corset velu des mouches éclatantes

Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

Golfes d'ombre ; E, candeur des vapeurs et des tentes,

Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;

I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles

Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

U, cycles, vibrements divins des mers virides,

Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides

Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,

Silence traversés des Mondes et des Anges :

- O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux ! -

A. Rimbaud

Pour les couleurs !

Ajoutons un peu de rose et la journée sera belle

Commentaires

que demande le peuple?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA