Mar
04
Les juifs

Mais aussi, les Roms, les Arméniens, les Arabes.

Les autres, que l'on massacre.

Chronique en chanson du racisme ordinaire.

Les juifs

Commentaires

Que je sache, à part du temps des Croisés et encore ça se discute, on n'a pas massacré les Arabes, et en tout cas ils pouvaient se défendre.

Quant aux Roms, ils n'ont été massacrés que par les nazis, et encore justice leur a été rendue à Nuremberg aussi.

Idées pour les juifs.

Il ne restent donc plus que les Arméniens, mais là, c'est normal, c'est meme CONS-TI-TU-TIONNEL, on peut tranquillement les massacrer.

Exactement comme l'avait dit le cousin HITLER.

Manque à l'numération les Assyro-Chaldéens (qui c'est ça ? et les Ukrainiens (quelques dizaines de millions) affamés et morts par le camaradse STALINE.

Là attention à moi. F.R.3 et ses journalistes communistes sont à l'affut.

Je viens d'ailleurs de voir à la télé son journaliste vedette, communicateur en Canard enchainé.

Tu as survécu à une des formes de l'insoutenable

Car on ne parvient jamais à exterminer totalement une minorité. Les Arabes n'ont jamais totalement éradiqué non plus la foi chrétienne dans les terres dont ils faisaient la conquete, non plus que les Berbères de l'actuelle Kabylie et de l'actuel Maroc. Et puis ces gens là, je veux dire ceux qu'il faut exterminer, se mélangent, et survivre, donc il existe toujours quelqu'un pour protester.

Combien d'Arméniens de France et d'ailleurs descendants de Smyrniotes (Smyrne était alors une ville cosmopolite d'une importance énorme en Méditerranée, décrite lors de son voyage par un DEVALON célèbre- tu connais-) savent qu'ils doivent peut etre la vie à un général allemand dont tout le monde a oublié le nom et l'action.

Otto LIMAN VON SANDERS.

Son aide de camp, dont j'ai oublié le nom, avait fait une enquete sur ce qui se passait en 1915 et en était terrorisé. Il avait donc aidé son général de supérieur à faire un rapport au Kayser à BERLIN (les Allemands étaient les alliés des Ottomans) qui lui meme décida ledit Kayser à intervenir auprès du sultan de CONSTANTINOPLE pour interdire la suite des massacres prévus après 1915. C'était la fin des jeunes Turcs.

Ce LiMAN VON SANDERS n'a pas meme une ruelle à son nom.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA