Nov
14
Qu'en aurait pensé Voltaire?

|

<< Soutenons la liberté de la presse, c'est la base de toutes les autres libertés, c'est par là qu'on s'éclaire mutuellement. Chaque citoyen peut parler par écrit à la nation, et chaque lecteur examine à loisir, et sans passion, ce que ce compatriote lui dit par la voie de la presse. Nos cercles peuvent quelquefois être tumultueux : ce n'est que dans le recueillement du cabinet qu'on peut bien juger. C'est par là que la nation anglaise est devenue une nation véritablement libre. Elle ne le serait pas si elle n'était pas éclairée ; et elle ne serait point éclairée, si chaque citoyen n'avait pas chez elle le droit d'imprimer ce qu'il veut. >>

VOLTAIRE

Questions sur les miracles

Il y a donc un député qui a dit des choses troubles sur l'homosexualité au nom, peut être d'un certain ordre moral passé. Il a été poursuivi et la Cour de Cassation a tranché en faveur de sa liberté d'expression.

Cela peut, on le comprend ,paraître choquant.

Mais le risque existe aussi, au nom d'un ordre moral nouveau, finalement, de restreindre la liberté de la parole en démocratie.

Qu'en aurait pensé Voltaire ?

Commentaires

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

Je suis tombé par terre,

C'est la faute à Voltaire,

Le nez dans le ruisseau,

C'est la faute à...

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

Voltaire et Rousseau,

Sego et martine?

Rien à voir...

certes la limite est difficile mais l'exemple américain est criant de ce qu'il faut éviter car la liberté d'expression totale est insupportable tant elle ouvre le droit à la haine raciale, religieuse, sexuelle, sociale...

il est des limites qu'il ne faut pas franchir et il appartient à nos juges de les fixer avec toute la difficulté que cela implique car la censure n'est pas non plus acceptable.

Mais pensez vous sérieusement que la Cour de Cassation aurait ainsi cassé une décision si au lieu d'homosexualité il avait été question de négriture, d'antisémitisme ???

Je pense (et j'espère) que non, alors, pourquoi les homosexuels? Au nom d'une morale sociale dépassée?

Ne revenons pas à des propos de triste mémoire ou chacun avait son propre triangle, la limite est ici dépassée et je souhaite que la CEDH tranche puisqu'elle est saisie.

d'interdire la parole, y compris dans sa bétise?

Nous savons, dans notre domaine d'activité, combien les lois sont faites hativement .

S'agissant le la liberté d'expression, je relève que l'on critique la Cour de Cassation, mais , pour ma part, je n'ai pas lu l'arrêt.

Qui l'a lu, d'ailleurs?

Avant de la condamner?

Pour ma part, oui, je pense que la Cour de cassation aurait jugé de la même manière, oui, s'il s'était agi des avanies que vous dites .

Nom: 
imprecator
Site: 
http://

qui s'en préoccupe?encore des avocats qui s'en sont mis pleins les poches avec un procès pour les journaux!

permettent, imprecator, que vous puissiez tenir vos propos dans un pays libre!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA