Jul
27
Question déontologique.

Je me pose, ce matin, une question d'ordre déontologique.

Supposons, par hypothèse d'école, que je devienne avocat de la charmante Mme Bettencourt.

Elle me ferait alors une donation, puisqu'elle qu'elle semble faire des donations a un peu tout le monde autour d'elle.

Je resterais bien sûr modeste, me contentant, comme monsieur de Maistre, de cinq millions d'euros.

Cela me paraîtrait tout à fait naturel, puisque que le petit personnel paraît recevoir, lui, deux millions.

Croyez-vous qu'il y aurait quelques esprits chagrins pour parler d'atteinte à une quelconque délicatesse ?

Peut-être, oui, il y a toujours des esprits chagrins.

Triste époque.

Commentaires

mérités, en rapport avec la situation financière de la cliente.

Rien n'interdit, par ailleurs, aux clients de faire des cadeaux à ses avocats, du moment qu'il ne s'agit pas de biens frauduleusement acquis.

La fortune de la charmante Madame BETTENCOURT lui permettrait de faire des cadeaux non négligeables à son ou ses avocats.

C'est dommage qu'elle ne vous connaisse pas encore car elle saurait vous apprécier.

J'ajoute que notre excellent confrère de VALON est de surcroît très généreux et qu'il saurait, dans cette hypothèse d'école, partager avec ses amis et néanmoins confrères cette manne.

attirent moins de requins que celle d'Arros ....

J'aime bien cette nouvelle image d'entête

pour comprendre un peu mieux les manoeuvres informatiques, c'est pas gagné!

l'image ne peut être que celle d'un "paradis fiscal".

non,

mais pour l'île qui vous sera attribué en sus, ne m'oubliez pas je suis expert en évaluation (sur place), mais je vous rappelle mon article de décembre 2009 sur les hono en nature perçus par les avocats = imposable !

Le chateau d'IF.

On y mettre les députés absents à l'Assemblée

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Détrompez vous, Chère Laure. j'ai fait pas mal de plongée sous marine et j'ai quelques fois rencontré des requins entre les Iles du Frioul et la Cote ( au large de la Pointe Rouge ).

Mais il est vrai que ce sont des requins-pélerins, inoffensifs... Des Suisses, quoi !

J'ai même rencontré, au large de l'Ile Maïre, des poissons-volants.

Alors ?

dit-on, des thons.

Vous êtes assurément gourmand, Mon Cher Confrère, mais nous ignorons le degré de gourmandise de l'avocat actuel, toujours très actif malgré son âge et très peu avare de déclarations y compris sur les dires de sa cliente, entendue comme témoin, bien évidemment hors sa présence !

Sa facturation sera donc modeste

J'en doute !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA