Oct
19
RPVA, Marseille tend la main!

S'agissant du RPVA, il est désormais acquis que la démarche intellectuelle doit être l'inverse de celle qui devrait être conduite si l'on parlait de petits pois.

On a toujours besoin de petits pois chez soi, disait la publicité !

On n'a pas besoin de boîtier à son cabinet, dit l'avocat sage !

Sauf à considérer les avocats comme des petits pois, mais personne ne peut imaginer cela, l'uniformité n'étant pas notre nature.

Donc, le barreau de Marseille met en place une solution alternative, tout aussi sûre.

Solution mobile, permettant de travailler de chez soi.

Solution incomparablement plus économique.

À tel point d'ailleurs, que pour l'instant, l'Ordre la prend en charge.

Et il ne faut pas croire qu'à Marseille, on est riche.

Simplement, on est soucieux de la situation de chacun.

L'ordre met donc en place une solution qui rencontre un succès fulgurant qui permettra à Marseille d'être aux rendez-vous imposés par Mme Dati.

(Je crois même que la solution peut être étendue aux avocats extérieurs et que c'est à l'étude)

Toujours est-il qu'avec cette générosité qui caractérise Marseille, j'observe que le Bâtonnier continue bien sûr sa collaboration avec le CNB pour parvenir à une solution commune.

On va l'appeler Dominique Mattéi des Goudes et du Château d'If

En fait, c'est simple :

- avec la solution marseillaise, ce n'est pas cher, personne ne vient tripatouiller votre installation informatique avec les aléas que cela représente, et c'est mobile.

- avec la solution CNB, c'est cher, on tripatouille votre installation informatique à vos risques et périls, et vous êtes obligés de travailler de votre cabinet.

Moi je crois que le choix est très facile.

Non ?

Qu'en pensez-vous ?

Vous adhérez ?

Commentaires

... mais j'ai déjà signé avec e-Services, qui ne marche pas...

Nom: 
JRM
Site: 
http://

...les Services du Greffe ne sont pas forcément à la pointe et doivent être formés. Ce n'est pas toujours le cas.

Alors, il y a différentes causes mais à MARSEILLE, ça marche avec les chambres n° 1, 2, 3 (construction), 4 (divorces) et bien le pénal et le JEX.

Marseille serait-elle la capitale du Progrès ?

jetez un coup d'oeil ici

Il y toujours une mise en route difficile, des formations à donner, de nouvelles habitudes à prendre.

il nous faut trouver un bon informaticien et le tour devrait être joué. Merci Marseille !

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Mais, le notre est pas mauvais....! Marseille est vraiment à la pointe du progrès, un peu comme si la moutarde lui était montée au...nez, Vé !

Nom: 
JRM
Site: 
http://

On m'a dit que le Barreau d'Angers aussi.....

Voyez Nice aussi.

moi aussi

je vous tiendrai informés de ce qui se fait

je ne suis pas sûre pour Angers, l'endormie, malheureusement, car le CNB dit que votre solution n'est pas sécurisée ni conforme aux conventions passées avec les TGI...

bon, vous venez quand pour nous réveiller ?!

le CNB ne ferait-il pas de l'intox

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Curieux que les Avocats d'Angers ne disent rien quand on puise les billets de 50 € dans leur poche !

Moi, çà me donne des idées.... Et vous ?

@ V Levrard : l'avez vous lue la convention avec le TGI ? Il n'y a pas un mot sur le mode de connexion..!!!

non, je ne l'ai pas lue cette fichue convention, je ne faisait que reprendre les propos du responsable rpva du barreau, que je force régulièremetn à faire des démarches q'uil n'a pas envie de faire, car, lui, ça ne lui pose pas de problème qu'on nous demande 55.00 e par mois...

Et d'avoir un boitier et un intervenant de plus à son cabinet, et de m'être pas mobile, car avec le système de Marseille, l'on peut travailler de partout en toute sécurité.

Quand il y aura l'appel par internet, si vous fermez votre cabinet, comme cela m'arrive, ce sera chouette de rentrer de vacances pour faire appel, alors que vous pourriez le faire de votre lieu de villégiature.

Ce n'est pas tant une question d'argent que de se soir fourguer, en quelque sorte une télé noir et blanc et de devoir dire "merci patron"

Nom: 
JRM
Site: 
http://

@ Véronique : je vous invite et vous engage à exiger que l'on vous commuique cette convention afin que vous puissiez vous faire votre opinion...

Car enfin, traiter un dossier "sans dossier" n'est pas raisonnable; le client peut vous raconter ce qu'il veut.

Mais je sais le "black-out" que vous devez subir car ces conventions tiennent lieu de "secret" pour les ordres alors qu'il ne s'agit que d'un document de travail en bonne intelligence entre le Barreau et le TGI.

Ces conventions ne traitent de rien d'autre, je vous l'assure...!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA