Oct
27
RPVA, rencontre au sommet jeudi!

Jeudi, c'est la saint Narcisse.

Vous connaissez l'histoire de Narcisse, qui se trouvait si beau qu'il ne pouvait s'empêcher d'admirer son image qui se reflétait dans l'eau d'une source, sans comprendre pourquoi cette image parfaite se dérobait à ses bras tendus chaque fois qu'il la touchait et, de désespoir de ne pouvoir l'étreindre, il resta là, sans penser à rien d'autre , évoquant en vain cet objet d'adoration imaginaire, ne pensant plus à se nourrir.

Il finit par mourir de désespoir.

Narcisse, au demeurant, a été transformé en une jolie fleur dont la symbolique est funèbre.

Et c'est donc le jour de la saint Narcisse que notre bâtonnier, Dominique Mattei, s'en va dans la capitale voir, en toute simplicité, les gens du CNB.

Donc, notre bâtonnier va voir le CNB pour discuter notamment, de la possibilité d'ouverture aux autres barreaux du système, mutualisé et sécurisé, qu'a mis en place Marseille pour le RPVA.

Nonobstant ce qu'ont pu affirmer, un peu témérairement, les communicants du CNB, les informaticiens de la deuxième,( et j'accepterais même pour la circonstance que l'on dise de la troisième ) ville de France connaissent leur travail.

Le système conçu, et que Marseille va mettre en place et peut généraliser, est dans l'intérêt de tous les avocats.

Je mets, en fichier joint, la lettre que notre bâtonnier adresse à tous les avocats de Marseille, pour que chacun comprenne qu'il ira au bout du mandat qu'il a reçu de son ordre , et qu'il sera soutenu par celui-ci et par chacun des avocats du barreau de Marseille.

Moi, je prie Saint Narcisse.

Que chacun, même au CNB, comprenne qu'un système moderne et à moindre coût, mobile, permettant aux petits cabinets de pouvoir notamment fermer quelques jours mais pouvoir , quand même,inscrire des appels dans quelques mois, est dans l'intérêt de la profession toute entière.

Capito ?

Commentaires

merci pour toutes ces info très précieuses

l'esprit fantassin se perd dans les barreaux...

et moi, j'écris à ma mienne : Marseille n'est qu'à 120 bornes...

manquerait plus que le progrès nous échappe !

fantassin, ou chevaleresque, ce qui est probablement la même chose: sabre au clair!

son remplaçant écrivit de lui : «Il gouverne encore l'Eglise par ses prières. Il vient d'avoir cent seize ans et il vous engage, comme je le fais aussi, à vivre dans la concorde et la paix.»

On dira peut être la même chose de votre Bâtonnier !

Marseille est prêt! Le soutien des Ordres est indispensable.

Tous les élus, même ceux de CeuNeuBeu sont contraints, s'ils ne peuvent vraiment faire autrement, d'écouter la voix de ceux grâce auxquels ils sont décorés!

Merci à Marseille, quoi qu'il advienne, d'avoir soulevé la chape.

Mais le bâtonnier de Marseille serait heureux d'avoir des appuis dans ce qui est, il faut le dire, un bras de fer.

Mais vous avez raison, la chape est soulevé, qui laisse passer la lumière de la transparence.

c'est ce que veut notre bâtonnier!

J'ai placé ce soir sur mon blog le chiffrage correspondant rien que pour le seul barreau de Marseille de la discussion de jeudi.

On pourra ainsi imaginer la taille du gâteau au coeur de ce problème. C'est désormais un soufflé. Non ?

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Voilà un OUTIL qui permettra aux curieux de faire des recherches approfondies.

Pas inutile par les temps qui courrent... Un journaliste y trouverait son bonheur par exemple.

Nom: 
Didier SARDIN
Site: 
http://

Le barreau de la deuxième ou troisième ville de France vous soutient... Je participe au test du RPVA à Lyon et je n'imagine pas que cette usine à gaz puisse raisonnablement se généraliser.

Attention, Marseille ne touche pas au RPVA, en tant que tel qui fonctionne, c'est vrai mal à se stade, (on peut modifier sur son écran, les document du greffe en ligne, c'est dingue!)

Mais Marseille, au moins, propose un système de connexion dix fois plus économique, plus sécurisé, mobile.

C'est techniquement et économiquement incontestable Après c'est de la pure politiques de nos élus...

Nom: 
Claudia GNAGNERI
Site: 
http://

A NICE nous sommes nombreux à applaudir le Bâtonnier de Marseille.

Le problème est que l'ordre soutient le CNB et fait la sourde oreille à nos critiques.

Chapeau bas au Bâtonnier MATTEI, élu pour représenter le seul barreau de Marseille, mais qui se bat pour la profession toute entière contre le CNB pourtant sensé la représenter !

Les barreaux de province, qui ne veulent pas du RPVA label CNB archaïque et ruineux, doivent s'unir pour faire plier le CNB.

Pourquoi pas une pétition.

La météo est bonne pour jeudi

Il m'a semblé entendre que Nice était très attentif à la démarche de Marseille...

Nom: 
Claudia GNAGNERI
Site: 
http://

Si la situation a évolué, je ne peux que m'en réjouir.

En tout les cas, la question du RPVA est posée au prochain conseil de l'ordre et j'entends bien y soutenir et défendre la position de Marseille.

Nom: 
Claudia GNAGNERI
Site: 
http://

Ce n'est pas le sentiment que j'avais retiré de mes récentes discussions mais si la situation a évolué, je ne peux que m'en réjouir.

En tous les cas, la question du RPVA est soumise au prochain CO et j'y soutiendrai la position de Marseille.

A suivre..............

Vous avez bien raison

Et puis avec la location du boitier pour trois ans et celle de la clé pour deux ans, vous en prenez pour six ans pour que les dates coincident.

Le boitier vaut à l'achat de l'ordre de 150 €,la clef 50 € mais sur six ans cela nous fait 4464 € sans compter la TVA semble-t-il, mais on paie une association de trois membres à laquelle on ne peut pas adhérer. Quels comptes? Quelle transparence? Pourquoi la TVA?

Que le CNB saisisse l'arrivée de la nouvellr procédure d'appel pour tout remettre à plat et au meilleur prix pour les avocats. Dans la transparence financière.

Il est là pour cela quand même!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

...rend l'Avocat boiteux ! Un peu handicapé (du porte monnaie mais aussi pour se déplacer ) come s'il avait un boulet à la patte.

Pendant que nos Compères de la Kapitale peuvent conclure depuis New York sans problème, il faudrait interdire à l'Avocat de province de conclure depuis chez lui.

Mais où va-t-on ?

Si le CeuNeuBeu n'avait pas intégré ces paramètres dans sa réflexion lorsqu'il a choisi le boitier Navista -- s'il les avaient intégrés nous le constaterions ! -- c'est bien qu'il y a une grave distorsion entre le sommet et la base.

Une représentation nationale doit prendre en compte jusqu'au plus petit Avocat de Province, afin que personne ne soit laissé sur le chemin de l'informatisation de la profession. Lui laisser au moins sa chance.

C'est celà éviter la fracture numérique !

De là à dire qu'ils confondent parfois conclusions et cocktails...

Enfin, connaitrons nous dès ce soir le sort de la partie qui se joue rue de Londres? Les marseillais parlent aux français...

Quoi? Ne serions nous pas français?

Mais la raison prévaudra, espérons-le. C'est ridicule de vouloir imposer un boîtier inutile dans les cabinets avec un flou financier que désavouerait monsieur Seguin.

Mais, je m'en vas préparer mon assignation en référé, au cas où, si le CNB refuse, sans rien dire, ni écrire de livrer les clés! C'est insoutenable.

Justement!

D'abord, je suis privé de RPVA car le CNB n'a pas livré les clés.

Mais, sûrement que note bâtonnier va revenir avec;

Ensuite,accéder au RPVA avec une simple clé USB, sans installation de plus dans son cabintet, c'est fait pour les incompétents comme moi!

Je l'ai vu fonctionner de chez un confère qui utilise notre système, c'est tout simple!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Ce matin, d'une conversation de palais comme il y en a tous les jours des milliers à Marseille seulement, j'ai appris qu'on ne disait pas "MONTER à Paris" mais "DESCENDRE à Paris".

Et le Confrère me faisait remarquer que la Gare Saint Charles étant installée sur une des hauteurs de Marseille, par définitiion on ne pouvait que descendre à Paris.

Alors notre Bâtonnier va descendre à Paris.... Dont acte !

Précisons cependant

Que descendre à Paris ne veut pas dire descendre des parisiens!

Mais, partager avec eux une commune hauteur de vue dans l'intérêt

de chacun des confrères, en ce y compris les plus petits d'entre eux!

(Je parle de la taille des cabinets et pas de notre confrère X)

Que font-ils nos édiles. scellent-ils un pacte? Sortent-ils les glaives? Jouent-ils à la crapette? Ah que ne sommes-nous petite mouche!

ou une petite fourmi!!

Jouent-ils à la belotte ?

Le Grand Mamamouchi a-t-il eu raison du courageux chef des avocats Marseillais ou s'est -il laissé convaincre? le suspens est intense!

Insupportable attente

On ne sait toujours pas (il semblerait que cela se soit prolongé tard dans la soirée hier)!! et on attend une circulaire de notre Bâtonnier qui nous informera et qui sera alors immédiatement mise en ligne, croyez le bien!!

En fait, je n'en sais pas plus que les sympathiques lecteurs.

Dès le moindre embryon d'information, ou l'apparition d'une circulaire

de l'Ordre, je m'en ferai le modeste écho...

A la pèche!

Allez, je vais aller à la pèche aux renseignements...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA