Mar
21
Sur le vote obligatoire.

En ce dimanche où les pêcheurs à la ligne seront plus nombreux que les électeurs civiques, quelques voix se feront entendre pour évoquer l'instauration du vote obligatoire.

Mais l'abstention, quand elle est massive, n'est-elle pas aussi la voix du peuple qui dit à la classe politique son mécontentement ? Et, en matière d'élections locales, son mécontentement devant ces potentats qui règnent sans

partage, de mandats renouvelés en mandats renouvelés, sans qu'aucun n'admette jamais que deux mandats, ça suffit comme le Président de la République se l'applique à lui-même.

Alors la vie politique locale devient un étouffoir de droite comme de gauche, où règnent médiocrité et prébendes.

Le peuple de France quand il s'abstient dit à son aristocratie républicaine : ça suffit !

Et plutôt que d'en tirer de saines conséquences, de limiter les mandats dans le temps, on reparle déjà de la folie du scrutin uninominal à un tour, permettant d'élire des êtres avec encore moins de légitimité représentative.

Dans la même veine, le vote obligatoire serait comme une chape de plomb sur l'insolence d'un peuple.

Commentaires

les absents ont fortement parlé, beaucoup plus que les autres en tout cas...

D'accord pour le message à l'arostocratie, mais pas pour la feçon de l'exprimer au second tour, ni sur ses conséquences pour la démocratie.

Bon dimanche.

J'aime beaucoup trop la démocratie pour risquer de la dérégler par mon vote?

Ce n'est pas Renaud, ni Woody Allen.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA