Mar
23
Sur une guerre.

‘La guerre n'est pas une aventure. La guerre est une maladie. Comme le typhus.'

Antoine de Saint-Exupéry en est mort qui a écrit ces mots.

La France est entrée en guerre contre la Libye avec un rôle prépondérant, dit-on, de Bernard Henri Lévy, auprès du président Sarkozy

On a pour l'instant la vision presque onirique d'une guerre à la télé, comme une maladie, qui incube avant qu'elle ne se déclare.

Et le sentiment de décisions impulsives, légitimes dans leurs ambitions libératrices, mais dont le résultat s'annonce autrement plus délicat

Commentaires

Voila qui est curieux.

Je croyais que la déclaration de guerre était autorisée par le Parlement.

Mais j'ai dû mal lire notre constitution.

Elle a reconnu au préalable les anciens insurgés donc ne paut être juridiquement considérée comme en guerre contre la Lybie

En reconnaissant une entité qui ne présente aucune légitimité, puisque ce n'est qu'une coterie improbable située à 1000 kms de la capitale, composée d'un ministre félon qui aurait géré directement le dossier des infirmières Bulgares, quelques islamistes, et un émigré, la France brouille les cartes bafoue le droit international, et interdit une négociation avec le pouvoir en place à Tripoli...

MDR on est les seuls au monde à les avoir reconnu !

Mais en creusant bien il semble tout de même que tout celà soit illégal.

D'accord, ce n'est pas la France qui est en Guerre, c'est une coalition qui protège les civils (on joue sur les mots, mais passons).

Cependant l'art. 35 al. 2 de notre constitution précise bien : Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n'est suivi d'aucun vote.

Là, il ne s'agit plus de guerre, mais d'intervention des forces armées à l'étranger, ce qui est exactement le cas en Libye.

Je me demande pourquoi il n'y a pas plus de réaction.

L'Italie, l'Espagne, la GB, le Danemark ont demandé l'autorisation (ou ont informés officiellement) leur parlement. Pourquoi pas la France ?

La majorité lui était acquise, bien sûr, mais aussi le PS. Lundi soir au "Grand Journal", caisse de résonnance de la Société Libérale, Martine Aubry a déclaré qu'elle ne "connaissait pas le dossier" mais qu'elle ne pouvait qu'approuver l'intervention en Libye qui aurait du, selon elle, avoir lieu avant...

Et on voudrait qu'il y ait moins d'abstentions...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA