Feb
21
Tragique, en un sens.

Cela fait un certain temps que je n'ai pas évoqué notre très cher RPVA.

Celui que le CNB, sous l'égide de son président veut imposer à la profession, cher, avec une installation informatique propre aux cabinets d'avocats, et utilisable seulement au cabinet ; et celui de la cité phocéenne, mutualisé, ne nécessitant pour l'avocat qu'une clef USB dont il peut se servir où il veut, comme la méthodologie parisienne.

C'est un peu égoïste, ce silence, car, à Marseille, le système est mis en place et fonctionne.

Mais aussi, le temps est venu du combat des rosettes, si je puis dire.

Les bâtonniers sont à la manoeuvre!

C'est feutré, on ne sait pas trop, mais la bataille continue.

Il y a un truc qui me gène, que je trouve tragique.

Je comprends que le CNB veuille chercher à imposer un système qu'il contrôle ce qui lui permet d'asseoir sa prééminence, lui qui est, du fait de son mode électoral, privé de réelle légitimité.

Mais, le mensonge ?

J'ai le sentiment que la parole du CNB est mensongère.

C'est gênant de se regarder dans la glace le matin, en se rasant et de voir un menteur.

Bon, il suffit de faire beaucoup de buée, mais on peut se couper.

Deux mensonges éclatants :

1 Le système phocéen ne serait pas sûr. Mais, dans l'architecture, c'est le même que celui de la société Navista, l'égérie du CNB ! C'est donc un mensonge flagrant.

2 Le CNB, ses représentants, ont dit que si un autre système était adopté, il faudrait régler un dédit à Navista. Sauf que le contrat ne le prévoit pas !

Et puis, Navista est apparue comme ça en 2007, sans appel d'offres venue d'on ne sait où...

L'association CNB. Com a promis une exclusivité, mais elle ne peut engager les barreaux de France.

Cette association secrète entre trois membres...

Bref, c'est mensonge !

Mais, quand un politique ment et est pris la main dans le sac ou le pot de confiture, que croyez-vous, qu'à la fin, il se passe toujours ?

C'est ça qui est tragique.

Commentaires

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Nom: 
ARNAUBEC
Site: 
http://

Je n'aime pas beaucoup les citations, préférant penser par moi même mais si l'on se demande pourquoi certains barreaux sont tellement passifs devant la monstruosité RPVAISTE que veulent nous imposer nos petits chefs provinciaux (les bâtonniers) il suffit d'écouter "Le Roi" de G. Brassens :

"(...) Je, tu, il, elle, nous, vous, ils, tout le monde le suit docile, il y a peu de chances qu'on détrône le roi des cons"

C'est vrai que l'on se demande pourquoi.

Mais cela bouge, des barreaux et non des moindres veulent renverser Ubu.

Cela va venir, ça gronde.

Probablement faut-il mieux le faire savoir!

Nom: 
JRM
Site: 
http://

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA