Jul
16
Une augmentation des droits de mutation pour acheter une baisse du chômage

Il n'y aura pas, c'est juré, de nouveaux impôts...

Bien sûr, l'électricité augmente, le gaz aussi, les charges diverses encore.

Au fait, les droits de mutation, en matière immobilière, vont passer de 3,8 à 4.5 % pour " permettre aux conseils généraux de bénéficier de ressources nouvelles pour financer les allocations de solidarité comme le revenu de solidarité active (RSA), "

En contrepartie, les départements se sont engagés mardi à faire un effort pour développer les emplois d'avenir, un des outils mis en place par le gouvernement pour lutter contre le chômage, ainsi que dans les dépenses d'investissement.

Bref, le pouvoir achète une baisse factice du chômage en augmentant la pression fiscale sur l'immobilier...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA