Feb
24
Une avocate proche de la sainteté.

L'engagement de l'avocat envers son client est profond, parfois total.

Ainsi, dans une audience, je rappelais au locataire, filant doucettement vers les 10 000 € d'impayés, que l'état des lieux entrant de l'appartement montrait bien que celui-ci avait été donné en location en bon état et que la planche photographique, quelque peu anonyme, produite n'était guère probatoire et ne pouvait, tout état de cause, que démontrer une mauvaise exécution par le locataire de ses obligations propres d'entretien.

Mais, dans ce dossier à l'aide juridictionnelle, ma consoeur contradictrice a alors plaidé, dans une plaidoirie que les assises ne rejetteraient pas, que les photos produites, montrant un appartement dégradé, avaient été prises par elle car elle s'était rendue dans le logement du locataire pour vérifier, de visu, son état.

Au-delà du premier moment de surprise, cet engagement total, rémunéré par l'indemnité accordée par l'aide juridictionnelle, mérite d'être salué.

Il approche de la sainteté.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA