Nov
07
Une grande détestation!

J'éprouve, à cette heure, un sentiment de grande détestation, mâtiné d'une certaine lassitude.

Je ne sais pas s'il faut une grande profession du droit. Peut-être parce que, quand l'on a la tête dans le guidon, il est difficile de se lancer dans une prospective dont l'on ne connaît finalement ni les tenants, ni les aboutissants.

Mais, faire son travail du mieux que l'on peut reste une ambition accessible.

Faire son travail, sans esprit de chapelle.

J'ai donc comme client une société immobilière confrontée à des impayés locatifs.

Un dossier notamment où la créance est de l'ordre de 25 000 euros.

Un redressement judiciaire intervient au début de l'année 2008 alors qu'une procédure en fixation d'un loyer de bail commercial renouvelé est en cours.

Lors d'un entretien téléphonique, j'invite la société à demander à son huissier de faire délivrer commandement pour les loyers dus postérieurement au redressement judiciaire.

Au hasard d'une autre conversation, la gestionnaire du dossier m'a dit que l'huissier a renâclé.

J'ai dû dire d'insister.

Je reçois aujourd'hui le commandement délivré qui est délivré également pour toute la période antérieure au redressement judiciaire.

La difficulté, c'est que l'huissier donne des cours de procédure et des leçons de droit...

Il trône sur son petit piédestal !

Mais quelle est cette tournure d'esprit qui peut conduire un professionnel du droit à ne pas prendre son téléphone pour appeler l'autre professionnel du droit pour vérifier ce qui était souhaité ?

Délivrer un commandement comprenant une période antérieure au redressement judiciaire, c'est permettre au locataire d'engager un débat inutile.

Seulement voilà, appeler l'avocat pour demander ce qui est désiré, oui demander, c'est peut-être laisser s'échapper la maitrise du client.

La, on n'est plus dans l'esprit de chapelle, on est dans le sépulcre.

La mort du droit sacrifié à la vanité

Ben, moi, le commandement, pour éviter tout débat inutile, je vais le faire refaire et avec un autre huissier auquel je donnerai le dossier

Parce qu'en attendant la grande profession du droit, on a toujours la possibilité de travailler dans une perspective large d'efficacité plutôt qu'étroite de préservation des egos !

Commentaires

Non seulement il ne s'était pas contenté de recopier mes écritures, mais il les avait totalement modifiées sans m'en informer. Je n'en ai reçu la copie qu'une fois signifiées à l'adversaire ce qui m'a conduit à faire déposer de nouvelles conclusions.

en tombant?

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

Vous êtes bien ingrat

non, je ne suis pas gras!

Nom: 
lapin chasseur
Site: 
http://

c'est bon un canard gras

hop, dans la casserole!

mais si ce sont là boites vocales . ce sera horrible.

ce vendredi encore, je passe un coup de fil à un confrère absent, je demande si je peux laisser un message. on me dit oui, j'explique que je demande un renvoi pour tel et tel motif (deux brefs) et là, vous pouvez écrire un fax ? Moi, non § j'ai pris le soin de tel de demander si je pouvais laisser un message, vous m'avez dit oui, ce n'est pas pour dicter un fax car dans ce cas, point n'était besoin de me laisser vous laisser un message non mais...

j'ai du doubler d'un ...mail.

Que laisser des messages devient compliqué. la vérité c'est que je n'ai pas été écoutée, la secrétaire savait qu'elle allait me demander le fax. elle a été très surprise de ma reponse.

la parole donnée ne vaut plus rien et tutti quanti...

sera-t-il aux abonnés absents?

Nom: 
Bertheline
Site: 
http://

Si vous voulez déposer vos conclusions, tapez 2

Si vous voulez fixer pour plaider un dossier, tapez 3

Pour toute autre demande, ne quittez pas, un opérateur va vous répondre

Cette communication vous sera facturée 15 euro la minute

Nom: 
lapin chasseur
Site: 
http://

bip bip bip

votre attente ne dépassera pas 50 ans bip bip bip

Nom: 
Saraswati
Site: 
http://

Il est bien connu que derrière ce bip bip, il y a toujours des coyottes à l'affut.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA