Dec
29
Vocalises du jour.

C'est beau le progrès !

Ainsi, c'est en consultant ma boîte mail sur mon smartphone que je vois un courriel d'un liquidateur m'informant de la liquidation d'une société cliente que je savais exsangue.

Le pauvre être me demande si la procédure peut laisser espérer une rentrée d'argent.

Hélas non, la Cour vient de confirmer une décision défavorable

Il me dit être sans fonds.

Dommage pour mes factures.

Mais c'est beau le progrès

Ce matin, féru de dictée vocale, j'ai dicté ‘ ... qui gère le secteur droit social du cabinet ‘ et la machine a tapé : ‘... qui digère le secteur ...'

C'est exagéré.

C'est beau le progrès, quand même.

A part ça les obstétriciens du privé font 2,3 fois plus de césariennes que dans le public par peur des procès.

Pourtant, c'est sympa un procès

Vous croyez que l'on va aller jusqu'à amputer plutôt que de réparer un membre par peur des procès ?

Où qu'avant la médecine libérale aura disparu ?

Allez, on ne pense plus pour aujourd'hui

Mots-clés: 

Commentaires

Nom: 
MCD
Site: 
http://

Vous pourriez bien regretter de tomber un jour sur un praticien aussi peureux qu'un notaire...

Notez : le pire dans l'espèce est "le juge" qui ne connaît rien aux soins ni à la médecine mais qui veut à toutes fins qu'une "victime" soit dédommagée...

Tenez par exemple, en obstétrique : une parturiente est sauvée de la mort certaine par hémorragie du post-partum...mais subit des désagréments certains des suites du "traitement " qui intègre la réanimation....

Que croyez-vous que "la patiente" demandera à "la justice"...?

Les obstétriciens ne sont pas des marrants...pourquoi?

Appliquent les lois votées par les députés nourris au biberon du délétère principe de précaution !

Nom: 
MCD
Site: 
http://

je dirais même mieux...en vertu du principe de précaution, les praticiens doivent renoncer à mettre en oeuvre les moyens adaptés au "demandeur de soins" qui ne connaît rien aux soins mais qui exige par avance un bon résultat!

Et les juges ratiocinent des années après sur les résultats qui eussent pu être meilleurs si les moyens mis en oeuvre en l'espèce eussent été ceux qui n'existaient pas encore, étant entendu que les juges n'ont pas à juger de la progression de la science médicale...

qui leur dise la technique !

On dit qu'un bon professionnel exerce sa profesison, un moins bon l'enseigne et un encore moins bon est expert.

Nom: 
MCD
Site: 
http://

c'est tout le problème...Sans solution!

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA