jean.devalon

mar
31

Pub!

Par jean.devalon le 31/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

Pour mon confrère GAULMIN qui dit si bien la désespérance du juriste en ces temps où les députés pensent qu'un bonne loi est celle qui ressemble à un annuaire téléphonique et pèse autant!

mar
31

Pot pourri

Par jean.devalon le 31/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

L'expression « avoir la tête dans le guidon » est finalement neutre dans sa formulation, car la question est de savoir si la route est plate ou si la côte est raide.

En un sens, il vaut mieux, d'ailleurs, ces temps ci, avoir la tête dans le guidon, car le spectacle offert est effarant.

Un petit secrétaire d'État qui loue un jet privé, ou madame Dati en princesse destituée, sont les symptômes démontrant que la classe politique ne renoncera jamais à ses privilèges aberrants sans une forte explosion sociale.

Sur la question du voile intégral, le conseil d'État a rendu un avis permettant aux députés de prendre un texte qui, pour une fois, ne soit pas annulé.

Mais on entend quelques petits coqs, suivant en cela la parole du chef, vouloir pondre un texte prévoyant une interdiction totale, ce qui serait sans fondement juridique.

Arbitraire, donc.

Mais le droit, conçu comme rempart contre l'arbitraire, paraît ne plus faire partie des valeurs du moment.

Donc, il vaut mieux avoir la tête dans le guidon.

Comme ma douce qui est en train de préparer ses 71 côtes de plaidoirie dans un dossier de divorce.

Il faut que je songe à préparer, pour ma part, une mixture au miel pour lui éviter, après une rude extinction de voix.

Mais il y a des moments de grâce.

Ainsi notre cabinet envoie les factures en double exemplaire, l'une étant destines dans l'hypothèse de sociétés clientes, au service comptable.

J'ai eu le plaisir ce matin, dans un dossier, de recevoir un chèque pour chaque facture.

Un double paiement !

Ce qui montre qu'il y a toujours des clients parfaits

Allez, je continue à pédaler

Par jean.devalon le 30/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

L'agent immobilier qui intervient, notamment pour gérer les biens d'une personne, est tenu de diverses obligations et d'une obligation de conseil.

Sa responsabilité pourra être engagée lors de la conclusion d'un bail s'il ne se préoccupe pas d'obtenir une caution dont son mandant pourrait être le bénéficiaire. C'est ce que rappelle la troisième chambre de la Cour de Cassation par un arrêt du 19 janvier 2010 (09 - 10151)

Par jean.devalon le 29/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

Par un arrêt du 25 mars 2010 (08-20.351) la Cour de cassation a confirmé, qu'il ne pouvait être imposé à un notaire d'obtenir la délivrance d'un état de l'immeuble préalablement à la conclusion d'une promesse de vente, dès lors que cet avant-contrat était précisément destiné à arrêter la volonté des parties sans attendre l'expiration des délais utiles à l'obtention des documents administratifs et hypothécaires nécessaires à la perfection de la vente.

C'est vrai, mais parfois cette demande permettrait de vérifier au préalable les situations,juridiques et cela peut-être serait préférable.

Par jean.devalon le 29/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

La France vient d'être condamnée pour manque d'indépendance du parquet.

C'était attendu, prévisible et espéré.

On peut souhaiter que la réforme pénale à venir en tire les conséquences qui veut, on le sait, remplacer le juge d'instruction, statutairement indépendant, par le parquet.

La réforme à venir ne peut , à l'évidence,avoir de sens que si le parquet est rendu indépendant.

Sinon, je me renseignerai mieux sur l'autisme, pour comprendre

Par jean.devalon le 28/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

C'est le printemps.

Enfin!

Par jean.devalon le 28/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

Mais sur la terrasse du Cercle des Nageurs:

Alexandre et Renaud

C'est pas Pagnol, c'est guignol

Par jean.devalon le 27/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

J'ai un ado passionné de foot, c'est comme ça.

Il y a des parents dont les enfants boivent ou se droguent.

Lui, c'est le foot.

L'OM, bien sûr.

Pas les assassins.

Sur son dernier bulletin scolaire le père préfet (oui, je proteste contre ci et ça, mais mes enfants sont chez les jésuites, bien sûr)

Donc, le père préfet avait dit que c'était bien, tableau d'honneur et tout, mais faiblesse en français.

Drame intime du père !

Le français, c'est sacré, c'est la formulation de la pensée.

C'était la semaine dernière.

J'avais félicité pour le bon bulletin.

Mais...attendais.

Il est arrivé ce week-end, c'est un enfant des week-ends.

Alors j'ai dit : « mais le français... »

Il m'a dit : « attends voir ! »

Il est revenu avec des copies de maths (berk) d'anglais, 14 et 15 et... test de français : 16.

Le père exulte et félicite.

Et je l'interroge sur cette production spontanée de notes.

C'était pour que je l'autorise à aller ce soir au stade, avec des copains.

Il avait tout prévu !

De toutes façons, a-t-on vu un marseillais refuser à son fils d'aller au stade même voir un écran ?

Mais, à midi, avec ma douce femme et associée, nous parlions de la résidence alternée.

(Elle vient d'ailleurs de m'appeler pour être au bureau sur un dossier de divorce avec une consoeur à étrangler, mais passons...)

En fait, éduquer est un parcours étrange, un lien secret, une fine dentelle de l'esprit et du coeur.

Bien avant les modalités judiciaires !

L'OM gagnera !

Nous boirons le bordeaux !

Par jean.devalon le 26/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

Les disputes entre Nicolas et Chantal sont une insulte à la France qui travaille.

Moi j'aime bien la rudesse d'un Chevènement: "un ministre, ça ferme sa gueule ou ça démissionne"

Et je crois qu'un Président, ça gouverne plus que ça ne s'observe et ne se commente avec complaisance.

L'age sans doute...

Un tour en Ardèche.

Par jean.devalon le 26/03/10
Dernier commentaire ajouté il y a 10 années 4 mois

Il m'a semblé lire que Pierre Joxe venait de prêter serment comme avocat.

Deux observations sont venues à mon esprit fatigué :

- les hommes politiques ont la manie de devenir avocats même s'il est probable que leurs conditions d'exercice n'auront rien à voir avec les tâcherons que nous sommes

- la deuxième observation est qu'ils ont également la manie, se croyant le centre du monde, de créer un parti politique qui ne représente en général qu'eux-mêmes.

Il me semble que les avocats auraient intérêt à organiser la contre-attaque contre ces parasites qui envahissent notre profession.

La solution est donc simple : chaque avocat doit créer un parti politique dont il sera le président.