jean.devalon

Par jean.devalon le 31/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Si j'en crois les femmes, l'homme ne penserait qu'au sexe.

Si j'en crois un sondage de l'IFOP, ce sont les électeurs du Front National qui ont l'activité sexuelle la plus dense.

Quoique le même sondage dise que ce sont les Français insatisfaits sur le plan sexuel qui se dirigent vers le vote contestataire, Front de Gauche ou Front National, ce qui paraît contradictoire.

Ou alors indiquer que quantité n'est pas qualité.

On apprend que ce sont les femmes de gauche qui pratiquent le plus la fellation, sans parler de l'extrême gauche.

La sodomie et l'infidélité se retrouvent au Front de Gauche.

(Encore qu'il me semble qu'il suffit d'être électeur pour avoir le sentiment de...)

En synthèse : la quantité au FN.

Au front de Gauche : les libertins (comme DSK)

Chez Bayrou, c'est reposant.

Dans quelle urne vais-je mettre mon bulletin ?

Quoi ?

Non, ce n'est pas une métaphore !

Source : laprovence.com

Par jean.devalon le 31/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

L'avocat porte le nom d'un légume ou d'un oléagineux, mais il n'est pas gras pour autant et a besoin de se nourrir.

Et parce que les permanences mises en place ne sont pas payées, l'Ordre a décidé de ne plus les assurer

Les permanences, commencées sur base volontaire il y a environ un an, ne sont toujours pas payées, malgré les accords passés avec l'ancien ministre de la Justice (....) Un budget de 17 millions d'euros avait été prévu pour financer le système, mais il a drastiquement été revu à la baisse après le conclave budgétaire. La ministre de la Justice, (...), a parlé, la semaine dernière à la Chambre, d'un montant de 3,5 millions d'euros pour l'année 2012.

Pour l'instant, ce sont seulement les avocats francophones et germanophones.

On est en Belgique.

Pas encore les flamands.

Ils voient la vie en rose, les flamands.

Source : rtbf.be

Par jean.devalon le 30/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Il parait , selon ces rumeurs qui bruissent, qu'Alain Bensoussan, mandaté par CCB, roi du CNB, va déposer un rapport envisageant la rupture avec Navista et remettant sur la table la solution parisienne.

Allons-nous enfin être libérés ?

Sortir du moyen age?

Etre enfin, en province, en phase avec les nouvelles technologies ?

Devons-nous espérer ?

Par jean.devalon le 30/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Si j'en crois Wikipédia, le protectorat français au Maroc a duré de 1912 à 1956.

Comme nous en sommes désormais au temps du courriel, il en est un qui me demande conseil pour une introduction devant la cour internationale de justice afin de redresser des torts commis pendant le protectorat français au Maroc.

Tous les documents prouvant la spoliation de ses biens étant en possession de la victime

Certes, je suis flatté que ce brave homme ait pensé à mon cabinet, mais je crois quand même que je vais le guider vers un médiatique avocat de la cité phocéenne qui saura mieux faire

Par jean.devalon le 29/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Le logement décent, au sens de l'article 3 du décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 comporte les éléments d'équipement et de confort suivants : une installation sanitaire intérieure au logement comprenant un wc, séparé de la cuisine et de la pièce où sont pris les repas, et un équipement pour la toilette corporelle, comportant une baignoire ou une douche, aménagé de manière à garantir l'intimité personnelle, alimenté en eau chaude et froide et muni d'une évacuation des eaux usées.

L'installation sanitaire d'un logement d'une seule pièce peut être limitée à un wc extérieur au logement à condition que ce wc soit situé dans le même bâtiment et facilement accessible.

Une locataire d'un logement a assigné ses propriétaires aux fins d'obtenir leur condamnation à procéder à la mise aux normes de ce logement par l'installation d'un wc intérieur, la réduction du loyer et le paiement d'une indemnité pour le retard apporté à ces travaux.

Pour rejeter ces demandes la Cour d'appel a retenu que, dans la mesure où il n'existe qu'une seule pièce, l'article 3 du décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002 permet de limiter l'installation sanitaire à un wc extérieur au logement à condition qu'il soit situé dans le même bâtiment et facilement accessible, que tel est le cas en l'espèce, un wc étant situé au même étage que les lieux loués.

Oui, mais la Cour de cassation observe que le logement pris à bail comportait une pièce disposant d'un volume habitable en conformité avec la norme réglementaire qu'elle a qualifiée de pièce principale et qu'il existait un mur de séparation à l'intérieur du logement, ce qui induit que le logement ne comportait pas qu'une seule pièce. (Cour de cass. , 3 ème chambre, 21 mars 2012, 11-14838)

Donc le locataire a droit à son WC intérieur !

Par jean.devalon le 29/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

On pourrait dire, à propos des ministres voulant devenir avocats qu'ils devraient passer un examen normal pour apprécier leur réelle compétence.

Le CNB, téméraire à l'extrême, demande :

si une nouvelle voie d'accès à la profession devait être instituée, que les membres du gouvernement et les parlementaires justifiant au moins d'une maîtrise en droit ou d'un diplôme équivalent et d'une pratique d'au moins huit ans dans leurs fonctions, soient soumis à une obligation de formation préalable de 20 heures minimum de déontologie et de réglementation professionnelle validée par un examen préalable à leur prestation de serment, en plus de l'obligation renforcée de formation continue au cours des deux premières années d'exercice professionnel dans ces matières. (communiqué)

Autrement dit, on s'oppose pour la forme, ce qui revient à accepter, si l'on s'oppose seulement pour la déontologie et pas sur le fond des compétences anciennes.

On a connu CCB plus virulent...

Par jean.devalon le 28/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Se réveiller à peine dépassées les 6 heures du matin au bruit d'un appareil pervers.

Prendre acte que l'on a rêvé s'être trompé de robe et avoir revêtu une robe rouge de magistrat.

Et pourquoi pas, à cette aune, rêver que l'on change de sexe.

Avaler un café noir qu'il faudrait prendre en perfusion.

Se la jouer avocat parisien, c'est-à-dire prendre métro et TER.

Entendre, pendant le parcours, un djeun téléphoner à sa copine, peut-être, et se plaindre de ce qu'elle ne lui ait pas fait à manger quand il était malade.

Faudra penser à lui expliquer la vie, à celui-là.

Il est mal barré.

Arrivé à la Cour, semi-comateux.

Descendre à cet endroit où se trouve une machine complexe qui donne du café.

Se battre avec cette usine à gaz, valant bien les conceptions informatiques du CNB.

Appuyer un peu partout.

Mettre trois sous d'euro.

Entendre des bip-bip de tous les cotés.

Et puis voir arriver un gobelet de café.

Et, après, suave surprise, entendre des pièces tomber de la machine comme si elle était machine à sous.

C'est bien la première fois que j'ai eu le sentiment, en allant à la Cour d'appel, de me trouver dans un casino.

J'ai gagné des sous !

Et puis, je suis allé raconter à la Cour les vilenies d'un agent immobilier.

La réalité nous rattrape toujours.

Par jean.devalon le 28/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Le gouvernement veut absolument, paraît-il, que le décret qui autorise les parlementaires battus aux élections, les ministres voulant exploiter leur carnet d'adresses, voire les membres de cabinets ministériels ou assistants parlementaires à devenir avocats.

Avoir préparé la loi ne signifie pas que l'on a la compétence pour exercer un métier dans lequel la déontologie et la technique sont fondamentales.

La motivation de ce décret n'est évidemment pas d'améliorer le droit français mais de caser ceux des amis qui ont échoué.

Cela ne peut que générer des questions de conflit d'intérêts que l'on s'entête dans ce pays à ne pas vouloir régler.

Qu'est devenu le projet de loi sur les conflits d'intérêts ? Quel sort a-t-il été fait au rapport Sauvé?

Il est honteux que quelques semaines avant des élections un gouvernement, aux rats qui quittent le navire, offre la robe d'avocat.

Il appartient maintenant au Conseil d'État , qui va se pencher sur le décret ,de sauvegarder l'honneur de la république.

Et puisque l'on tape à droite, force est de remarquer le silence de la gauche.

Pourquoi l'éthique est-elle à ce point étrangère aux hommes politiques ?

Par jean.devalon le 27/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

Je viens de batailler pour avoir accès à e-barreau quelque peu encore en dérangement visiblement

Pour voir qu'une décision était rendue depuis 8 jours, mais sans message du greffe...

C'est tout le problème...

Enfin, ça tatonne.

A part ça, j'ai trouvé un nouveau site du CNB

ici

Par jean.devalon le 27/03/12
Dernier commentaire ajouté il y a 8 années 2 mois

A la demande de l'un des époux, le juge, au visa de l'article 262-1 du code civil,peut fixer les effets du jugement à la date à laquelle ils ont cessé de cohabiter et de collaborer. Cette demande ne peut être formée qu'à l'occasion de l'action en divorce.

Une Cour d'appel avait refusé de fixer la date des effets du divorce, dans les rapports patrimoniaux entre époux, au mois d'avril 2004, en retenant que si la preuve de la cessation de la cohabitation des époux depuis avril 2004 était rapportée, tel n'était pas le cas de la preuve de la cessation de leur collaboration

La Cour suprême a cassé cet arrêt en rappelant que la cessation de la cohabitation fait présumer la cessation de la collaboration ;

(Cass. civ. 1, 14 mars 2012, n° 11-13.954)