jean.devalon

Par jean.devalon le 28/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Si l'on considère que le pouvoir d'achat des français va baisser en 2012 de 1,2%.

Si l'on considère que cette baisse est la plus importante depuis 1984, mais qu'en 1983 la rigueur avait été décidée alors qu'elle ne l'a pas été en 2011.

Si l'on considère qu'elle va inévitablement intervenir.

Alors, on se dit que ce record va pouvoir être battu en 2013 !

Bon, c'est de mauvais goût, mais probable

Par jean.devalon le 27/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

On aura remarqué dans l'actualité, que la France et l'Allemagne semblent manifester actuellement quelques désaccords.

Angela vient ce soir voir François pour le distraire quelque peu de l'omniprésente Valérie.

Va-t-elle lui dire qu'il faut dans notre pays interdire la circoncision des enfants pour raisons religieuses comme un tribunal allemand vient de le décider?

Le tribunal de grande instance de Cologne a estimé que "le corps d'un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision", et que "Cette modification est contraire à l'intérêt de l'enfant qui doit décider plus tard par lui-même de son appartenance religieuse".

Cette juridiction a estimé que la circoncision d'un enfant pour des motifs religieux était une blessure corporelle passible d'une condamnation!

C'est vrai, à la réflexion, que la question mérite d'être posée dans notre république laïque.

Source : lemonde.fr

Par jean.devalon le 25/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Si un règlement de copropriété autorise expressément l'exercice d'une profession libérale entraînant des inconvénients similaires à ceux dont peut se plaindre un syndicat des copropriétaires pour une location meublée de courte durée, laquelle n'a entraîné aucune nuisance ; alors la clause du règlement soumettant la location meublée à autorisation du syndicat doit être réputée non écrite

(Cass, 3°, 8 juin 2011, 10-15981)

Par jean.devalon le 23/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Un homme se fait passer pour avocat et négocie avec des assureurs pour le compte d'une pauvre septuagénaire victime d'un sinstre dans son logement et hébergée dans un centre d'hébergement.

Il est condamné à 1000 € d'amende.

L'exercice illégal de la profession d'un auxiliaire de justice, ça ne vaut pas plus.

Et il n'est pas venu à l'audience, sinon, il aurait bénéficié d'un sursis?

Source: lavoix du nord.fr

Par jean.devalon le 20/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Peut-être est-ce parce qu'il a pleuré toute la nuit devant les misères de la justice que le magistrat tenant l'audience de divorce portait des lunettes noires qui faisaient penser, un peu, à des hublots de skieur patenté?

J'ai quand même senti que mes clients se demandaient si nous n'étions pas du côté de Palerme.

Mais mes pensées étaient ailleurs.

J'avais en effet interjeté appel d'une décision, par voie électronique en prenant soin de rentrer toutes les données que la machine paraissait demander et notamment l'identité des trois intimés.

J'avais reçu, par la suite, un message de la cour d'appel m'indiquant que mon appel été accepté et me transmettant une déclaration d'appel dans laquelle figuraient seulement deux intimés.

Je crois bien que mon coeur s'était arrêté de battre.

Mais, comme on n'apprend pas à un vieux singe à faire l'énarque, j'avais pris soin d'imprimer la page sur laquelle les données étaient portées avant de cliquer sur le bouton de validation.

J'ai donc interrogé la cour d'appel qui m'a répondu en un courriel sympathique me précisant qu'il n'y avait aucun problème et qu'il y avait bien trois intimés mentionnés au service de l'enrôlement.

Mon coeur s'est remis à battre.

Il a, à nouveau, eu une défaillance ce matin quand le journal d'annonces légales quii depuis plus d'un quart de siècle, adresse gratuitement aux avocats un exemplaire hebdomadaire me fait savoir que l'exemplaire que je reçois depuis 'quelques mois' ne sera désormais plus gratuit.

Malgré la désolation que cela représente, j'ai eu cependant un moment compensateur d'innocent bonheur.

L'un de mes enfants, bachelier potentiel, m'a demandé, pour son petit déjeuner, des bananes mûres.

En général, elles ne le sont guère quand on les achète.

Mais j'en ai trouvé, en promotion, tout à fait mûres, voir plus.

Finalement le bonobo doit être plus heureux que l'avocat.

Il y a du bonobo en moi.

juin
18

Sur le bac.

Par jean.devalon le 18/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Là, maintenant, mon fils passe le bac philo.

Il aura une bonne note, car avoir un père tel que le sien doit rendre philosophe.

Question: le bac mérite-t-il ce mot désabusé de Jaurès ?

"« En France, on fait sa première communion pour en finir avec la religion ; on prend son baccalauréat pour en finir avec les études, et on se marie pour en finir avec l'amour... et on fait son service pour en finir avec le devoir militaire. »

Vaste programme comme aurait dit le Grand Charles

Par jean.devalon le 18/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Je reçois d'un correspondant notaire un chèque d'honoraires, je suppose, de 66,67 euros.

Il n'y a pas de références de dossier.

Le nom me parle.

Il me parle d'un dossier dont je dirais bien, sondant le tréfonds de ma mémoire, qu'il a une dizaine d'années.

Comme quoi la fortune vient à qui sait l'attendre

Par jean.devalon le 17/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

L'inconscient est une méprise sur le Moi, c'est une idolâtrie du corps. On a peur de son inconscient : là, se trouve logée la faute capitale. Un autre Moi me conduit qui me connaît et que je connais mal. L'hérédité est un fantôme du même genre. « Voilà mon père qui se réveille, voilà celui qui me conduit. Je suis par lui possédé ». Tel est le texte des affreux remords de l'enfance ; de l'enfance qui ne peut porter ce fardeau : de l'enfance qui n'a pas foi en soi, mais au contraire terreur de soi. On s'amuse à faire le fou. Tel est ce jeu dangereux.

On voit que toute l'erreur ici consiste à gonfler un terme technique qui n'est qu'un genre de folie. La vertu de l'enfance est une simplicité qui fuit de telles pensées. qui se fie à l'ange gardien à l'esprit du père ; le génie de l'enfance. c'est de se fier à l'esprit du père par une piété rétrospective. « Qu'aurait fait le père, qu'aurait il dit ? »Telle est la prière de l'enfance.

Encore faut-il apprendre à ne pas trop croire à cette hérédité, qui est un type d'idée creuse : c'est croire qu'une même vie va recommencer. Au contraire, vertu, c'est se dépouiller de cette vie prétendue, c'est partir de zéro. « Rien ne m'engage. » « Rien ne me force. » « Je pense, donc je suis. » Cette démarche est un recommencement. Je veux ce que je pense et rien de plus. La plus ancienne forme d'idolâtrie, nous la tenons ici : c'est le culte de l'ancêtre. mais non purifié par l'amour « Ce qu'il méritait d'être, moi je le serai. » Telle est la piété filiale.

Alain,

Eléments de philosophie

Par jean.devalon le 16/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Parce que la compagne de François Hollande a envoyé un tweet quelque peu méchant, la République s'interroge sur la définition du rôle de la première dame.

Je suggère une réponse : il n'y en a aucun et aucune nécessité n'existe d'en créer un.

La République, en théorie du moins, n'est pas une monarchie.

Un président est élu qui doit accomplir un mandat et il serait grand temps d'alléger ce désuet protocole qui coûte inutilement cher au contribuable.

Celui-ci n'a pas à financer un bureau et des collaborateurs pour celle qui partage la vie du Président.

Le temps n'est plus où la personne du monarque était sacrée et donc peut-être sa semence.

Donc, ce débat ridicule de femme jalouse, né d'ébats passés illégitimes, est l'occasion donnée à la République de permettre à la compagne du Président de rester dans la vie civile en indiquant qu'elle n'a aucun titre électif lui permettent de s'insérer dans la vie de la République.

Le mari de madame Merkel est un exemple.

Je le conseillerai au président.

L'exemple, pas le mari.

N'en rajoutons pas !

Par jean.devalon le 15/06/12
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

Paraîtrait que les JAF auraient un logiciel pour calculer de manière automatisée la prestation compensatoire sans se casser la tête à individualiser les raisonnements.

C'est une rumeur qui vient de Paris.

Des échos, consoeurs et confrères ?

Si c'est vrai, que cela soit dit et le logiciel distribué.

Pas la peine que les pauvres avocats se cassent la tête à plaider devant un juge-clavier.

Nom d'un tweet.