Mar
09
Pour une fois que le juge écoute l'avocat...

Bien sûr, il est permis sous des conditions strictes que je ne connais pas trop, pour n'être pas pénaliste, d'écouter les avocats.

Simplement, comme écouter un avocat peut menacer les droits de la défense dont chacun bénéficie, il faut y aller avec des pincettes chinoises.

Certains juges y vont, eux, au canon.

Il est naturel qu'à ceux-là, vivant en vase clos, la contradiction soit apportée.

C'est tout.

Parce que leurs méthodes sont, comme on dit, limites, et ils courent le risque de sortir du terrain.

Un avocat est un auxiliaire de justice par nature, pas un complice de son client.

Mais vous me direz que les juges se perquisitionnent entre eux, maintenant.

Mais, c'est parce que :

Qui veut la peau de Roger Rabbit ?

Alors, le reste importe peu, a-t-on le sentiment.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA