Jun
03
Avocats gagas!

Le Conseil National des Barreaux pose manifestement problème.

Certes pas l'idée justifiée d'une représentation nationale efficace de la profession, mais probablement son mode électoral donnant la part belle aux bâtonniers, probablement aussi la coexistence avec d'autres institutions représentatives.

Faut-il penser à un Ordre National, je ne sais pas.

Il faut en tout cas que l'institution fonctionne sur une base démocratique, ce qui n'est pas le cas.

On le voit avec un accord signé par le président du CNB avec les experts-comptables sans prendre le soin même d'obtenir l'agrément de l'assemblée de son Conseil. Il accepte ce que la profession refuse, sans légitimité pour le faire.

On le voit, c'est mon dada je sais, avec le RPVA.

Que le CNB contracte avec une petite société privée, dans des conditions surprenantes, pourquoi pas, mais que pour ce faire le CNB créé une association de trois personnes à laquelle les avocats ne peuvent avoir accès est des plus choquants.

Que le CNB veuille imposer, comme l'a écrit le président Pouchelon, un monopole au bénéfice de son prestataire peut sembler une distorsion de la concurrence !

Que le CNB laisse ce prestataire priver, sans droits, tous les avocats du barreau de Marseille d'un lien informatique avec leur juridiction heurte le bon sens.

Un Président normalement constitué aurait depuis longtemps mis de l'ordre, ou bien démissionné.

Et voilà maintenant que le CNB nous ridiculise.

Il a parfaitement raison, c'est l'évidence, d'avoir créé la blogosphère où je m'exprime moi-même.

Mais dans le concept de celle-ci, quelle consultation avec les avocats concernés ?

Quelle drôle d'idée aussi d'avoir créé un avocat virtuel, comme s'il craignait les avocats de chair et de sang qui sont pourtant ses électeurs.

Vous cliquez et un ordinateur vous répond.

Des conneries ! (Doux Jésus, il a dit un gros mot)

Et bien cela donne un article dans le Canard enchaîné : « avocats gagas »

Vous pourrez le télécharger au pied de ce billet.

Messieurs les avocats, mes confrères, voulez-vous un instant oublier les ambitions, les élections, la possibilité d'être élu ici ou là.

Voulez-vous vous asseoir, prendre une tasse de café et réfléchir à ce qui est écrit ci-dessus et au comportements autistes de ceux, qui en notre nom, fréquentent les ministères, voire prennent des décisions.

Et vous demandez si la révolte du barreau de Marseille n'est pas l'occasion de faire triompher le bon sens.

Ordo ab chao !

Télécharger l'article

Jun
02
RPVA: copie de l'assignation de l'Ordre de Marseille

S'il y a bien une chose qui a généré chez moi, pendant ces dernières semaines, un sentiment de colère, ce sont les avocats qui nous représentent qui indiquent parler en « politiques ».

Comme notre président qui a expliqué avoir voté la retraite à 60 ans alors qu'il n'était pas député !

La Vérité, dans ce contexte politique, paraît être une donnée mineure, négligeable.

C'est bien pourquoi je mets en ligne l'appel en garantie, qui m'a été dénoncé, et que fait signifier l'Ordre des Avocats au Barreau de Marseille.

Vous pourrez constater, dans la relation des faits, combien on vous a menti !

Et combien, peut-être, dans les barreaux de province, on ment encore en disant que Marseille met en péril le RPVA, alors qu'à l'inverse le système actuel est d'ores et déjà condamné, et qu'il convient de sauver notre avenir, même si cela doit entraîner quelques démissions sans importance, voire salvatrices !

Vous pourrez constater que l'Ordre de Marseille assigne tout le monde, ou dénonce la procédure.

Vous pourrez constater que les avocats de Marseille sont privés de connexion à e-barreau dans des conditions que nous jugerions avec la plus extrême des sévérités si c'était nos clients qui se rendaient coupables de tels agissements.

C'est une honte que nos représentants n'aient pas rompu tout contact avec ceux qui se rendent coupables de ces choses-là.

Et vous pourrez constater que tout le monde est convié à l'audience, y compris monsieur Hattab qui doit aussi avoir bien envie maintenant que ce rapport soit rendu public !

Télécharger l'assignation

Jun
01
RPVA: l'Ordre de Marseille assigne!

Ainsi donc, ma douce associée et moi-même avons assigné l'Ordre des Avocats au Barreau de Marseille en référé, ainsi que l'association CNB.com pour obtenir le rétablissement de la connexion e- barreau et la communication du rapport HATTAB.

L'ordre vient de réagir.

Il a d'abord saisi pour le représenter monsieur le bâtonnier José ALLEGRINI que je salue ici.

Ensuite, le Conseil de l'Ordre qui s'est tenu hier, devant le silence de nos instances nationales face a la curieuse attitude de la société NAVISTA a décidé de faire signifier un certain nombre d'appels en garantie.

Il diffuse à tous les avocats la circulaire jointe, en révélant, nous assumons, le nom des avocats qui assignent

Même pas peur!

C'est quand même très curieux d'en être arrivé là.

Cela fait des mois que l'on se sait que la solution informatique proposée par le barreau de Marseille est parfaitement sécurisée.

Cela n'empêche pas, pour des raisons qui les regardent que d'autres puissent préférer utiliser la solution proposée par le CNB, voire celle du barreau de Paris.

Cette sagesse dans la diversité serait conforme d'ailleurs au combat mené contre les monopoles.

Eh bien non, apparemment le CNB, qui a donc contracté avec une petite société de huit ou dix salariés, sans appel d'offres, s'obstine à vouloir interdire tout autre solution.

Imaginait-il vraiment que la soumission s'imposerait ?

Mais si le roi est nu, le roi est nu.

J'en suis, je vous l'assure, encore tout étonné.

Télécharger la circulaire

May
27
RPVA, voici l'assignation!

L'assignation en référé est donc délivrée pour le 2 juin.

Après tout, je la publie, le débat, chez nous, est transparent !

Vous la trouverez au pied de cet article en la téléchargeant.

Elle est intéressante pour sa relation des faits et la révélation du sort misérable fait au barreau de Marseille par les instances nationales de cette profession.

Sur l'argumentaire juridique, je ne commenterai évidemment pas, tout sera affiné comme bon fromage.

Il est plus que probable que le 2 juin, le dossier soit renvoyé et je confirme que tout avocat qui veut intervenir, ceux de Marseille pour les mêmes motifs, et ceux des barreaux extérieurs, ne serait-ce que pour la production du rapport de monsieur Hattab sont les bienvenus.

Deux petites choses par ailleurs :

- Une assignation, c'est parfois comme un coup de pied. Vous savez celui que donne l'enfant qui pousse le ballon entre les pieds des grands joueurs pour que la partie commence. Soyez donc indulgents avec ses imperfections, ce d'autant plus que j'ai invité une charmante consoeur du cabinet parisien mandaté pour l'association CNB. com à venir jeter un oeil sur nos blogs.

- Par ailleurs le premier qui fait une observation sur une certaine différence d'age, je l'escagasse !

À bientôt, amis, à se serrer la main dans la victoire, comme disait mon ancêtre politicard du Lot !

L'assignation

Mots-clés: 

May
25
RPVA: j'assigne!

Ce matin encore, par la vilenie des hiérarques de cette profession, je suis privé d'accès au RPVA.

Ces gens-là, entre courbettes et pirouettes, ont entre les mains depuis le 12 mai un rapport d'expertise, établi par monsieur Nathan Hattab, expert incontestable, qui avait pour mission d'examiner, sur le plan technique et sur le plan économique, les solutions proposées par le CNB, le barreau de Paris et le barreau de Marseille pour l'avenir du réseau virtuel de la profession.

Ce rapport donne raison, semble-t-il, aux options proposées par la citée phocéenne, qui prennent en compte la situation économique et les progrès de la technique.

Ce rapport, monsieur Pouchelon, président de la conférence des bâtonniers avait juré, la main sur le coeur, qu'il le rendrait publiques et, depuis cet homme-là revient sur sa parole.

Je pense que nos hiérarques se prennent pour des fins politiques et espèrent que l'été qui vient endormira les trublions.

Les fous !

Ils oublient deux choses : ils ne sont pas de grands politiques, et l'époque est à la transparence.

Comment pourront-ils expliquer au peuple des avocats qu'ils se refusent à rendre public un rapport de cette importance qui, on le suppose, fait état de failles de sécurité dans ce qui est vendu si cher à la profession ?

Eh bien, ils vont avoir l'occasion de le dire.

En effet mes amis, ça y est, les temps sont venus.

J'assigne.

J'assigne en référé.

J'assigne parce que cela suffit.

J'assigne parce qu'il n'est pas normal que le CNB, la conférence des bâtonniers, le barreau de Paris soient en possession de ce rapport auquel le barreau de Marseille était partie mais que l'on lui dissimule.

J'assigne, parce que dans ce contexte difficile, il est scandaleux que l'on empêche les avocats de travailler.

J'assigne, parce que tout cela me rappelle un peu les avions renifleurs de M. Giscard d'Estaing.

Et je le dis ici, chaque avocat de Marseille qui veut se joindre à la procédure est le bienvenu.

Qu'il prenne contact !

Debout confrères !

Circulaire lassée de ce jour du bon bâtonnier Dominique Mattéi.

May
14
RPVA, ce sera donc le 18 mai.

Voilà, ce sera donc le 18 mai que nous saurons!

C'est le Bâtonnier qui le dit!

Nous nous languissons grandement...

Plus de rumeurs, du concret, du tangible

May
11
Formation professionnelle à Lisbonne!

Il m'a semblé entendre dire, comme cela, que l'heure était aux économies.

Le temps de la grasse Europe est devenu celui des vaches maigres.

Enfin, apparemment, il y a des progrès à faire dans la profession.

Certains, héritiers d'un passé révolu, estimeraient que les articles à visée juridiques (celui-ci n'en est pas un) sur les blogs ne pourraient être validés à titre de formation, car un blog n'est pas un site internet.

Mais partir un week-end à Lisbonne, dormir dans un hôtel de luxe avec pension complète, activités diverses 4X4, pour 1370 euros plus la formation à 450 €, ça c'est le top de la formation selon ces excellences.

Il me semble que certains n'ont pas compris que les temps ont changé.

Ca, c'est l'expression même une sorte de décadence intellectuelle préférant, plutôt que l'innovation intellectuelle, la facilité.

un passé révolu qui a du mal à expirer.

Vous pouves cliquer sur télécharger pour partir en WE

May
05
RPVA: aux abonnés absents!

J'ai voulu tout à l'heure, avocat soumis à la volonté de la société NAVISTA aller à la CARPA me brancher à e-barreau, puisque notre connexion a été coupée avec l'aval implicite du CNB.

Cela ne marchait pas.

Mais, il paraît qu'à Paris non plus cela ne marche pas.

Mais, il paraît que dans la France entière cela ne marche pas.

Tous les avocats de France n'ont donc pas la possibilité, pour des raisons indéterminées d'accéder au RPVA.

Il paraît que la connexion sera rétablie au plus tôt.

Finalement, l'avantage, c'est qu'il n'y a pas d'ostracisme à l'encontre des avocats de Marseille., la France entière est aux abonnés absents.

Et si le barreau de Marseille ne disait pas que des âneries ?

Cliquez sur télécharger et vous verrez... une opération de maintenance.

Dans ce domaine, la maintenance doit être nocturne.

Apr
28
Formation continue, site et blog!

Ce n'est vraiment pas ma faute si j'ai toujours quelque chose contre le CNB.

Déjà, sur le RPVA, la question s'était posée de savoir si ça n'était pas une source de financement.

Il y a aussi la formation, avec les centres de formation et les formations payantes auxquels il faut assister...

J'avais observé que la décision à caractère normatif numéro 2005 - 001 validait un certain nombre de publications et notamment les publications sur support électronique éditées sur un site Internet.

Il s'agit de prendre alors en compte des critères cumulatifs concernant le contenu et la forme.

L'ensemble des publications devant traiter de sujets relatifs à des matières juridiques, la déontologie ou à la réglementation professionnelle et contenir au minimum 10 000 signes, ceux-ci devant s'apprécier en additionnant éventuellement plusieurs publications.

Sur ce blog, comme vous aurez pu le relever coexistent des publications à essence juridique et d'autres qui le sont moins.

Et j'ai donc déclaré au titre de la formation des publications strictement juridiques depuis deux ou trois ans.

Il faut s'adresser au public sur cette plate-forme du CNB où il est écrit:

"Pour une information qui répond directement à votre demande, consultez les blogs des avocats.

Contrat de travail, licenciement, contrefaçon, droit du travail... ils s'expriment sur toutes les problématiques qui vous concernent."

Et les textes juridique publiés nécessitent d'être conçus et de se former aini en se tenant à jour des dernière évolution juridiques

Hélas!

Il paraît que lors de la réunion des 11 et 12 mars derniers la commission formation du CNB estime que « le blog ouvert par un avocat sur Internet ne correspond pas à une formation mais est un moyen de communication entre deux ou plusieurs internautes, ce qui en aucune façon ne répond aux critères posés par la décision normative précitée. »

On sait que le conseil national des barreaux a quelques difficultés avec l'informatique.

Il n'est pas inutile de rappeler qu'un blog est un site web composé généralement de textes courts (appelés billets ou posts, classés par ordre antéchronologique à la manière d'un journal de bord,)

Le blog bien sûr est un site Internet,

Autrement dit, ce qui compte, c'est la nature des publications qu'il faut distinguer !

Mais voir la commission formation du conseil national des barreaux estimer qu'un blog n'est pas un site Internet conduit quand même à se poser de légitimes questions.

Une berline n'est pas une automobile non plus!

Pardon, une limousine

Remarquez, j'ai déjà trouvé le biais.

Il y a sur ce blog 300 visites par jour.

Notre cabinet à un site Internet beaucoup moins consulté, un peu trop statique

Il suffirait donc de publier sur mon site les mêmes publications que sur le blog pour être dans la règle administrative telle que l'interprète la commission qui, pour sa part, n'a évidemment aucun caractère normatif.

C'est tellement stupide que je ne l'imagine même pas.

Au CNB, ils confondent blog et chat!

Vous trouverez jointe la note de la commission formation en cliquant sur téléchargerI

Apr
22
Entre Sigmund et Navista

Alors, comme ça, Michel Onfray déboulonne Sigmund Freud ?

Il le traite de tous les noms d'oiseaux, l'accusant faite d'être un charlatan et un malhonnête.

Je relève quand même que Sigmund Freud a pointé la nécessité pour la clientèle de payer en liquide, ce que les psychanalystes considèrent comme nécessaire pour un bon déroulement de la cure.

Il paraît qu'il a déclaré avoir renoncé à l'activité sexuelle à l'âge de 37 ans, mais que cela ne serait pas tout à fait vrai, vu qu'il aurait sauté sa belle-soeur, enfin je crois.

Nous ne le suivrons peut-être pas sur ce chemin escarpé de la solitude ascétique.

Les enfants, en plus, sont une source de ravissement constant.

J'en ai un, fanatique de foot, devant qui j'ai évoqué Spinoza et qui m'a expliqué que c'était, je crois l'entraîneur des gardiens, mais en fait un dénommé Spinosi.

Mon adorable petite fille m'a expliqué que j'étais désagréable avec ses copines et que ce n'était pas rigolo à l'école quand on lui disait que son papy arrivait.

Et puis mon aîné fait des études à Grenoble où il y a un bâtonnier parfait.

Il est le trésorier d'une association d'étudiants et découvre les joies du formalisme, y compris fiscal.

Il m'a téléphoné pour des questions d'ordre juridique et je me suis dit qu'il serait bien de lui envoyer des statuts d'association.

Mais des statuts costauds, que l'on dirait sortis des gros livres de droit.

Comme ça, il pourra impressionner l'administration de son école.

J'ai trouvé un modèle : les statuts de l'association CNB.com.

Cet, vous le savez, l'association qui a contracté avec Navista, mais à laquelle on ne peut pas adhérer car elle est composée seulement de trois membres.

Je me dis, comme avocat tâcheron, que puisque ces statuts ont été élaborés par notre représentation nationale, ils doivent être la quintessence de ce qui se fait de mieux et je m'en vais donc les envoyer à ma progéniture pour être un père soucieux de la défense de ses intérêts comme notre représentation l'est des nôtres.

Allez, je clique sur envoyer

Si le modèle vous intéresse, il faut cliquer sur télécharger