Par laura.derridj le 18/07/18

Rappels : selon l’article 4 de la loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, il appartient à l’autorité territoriale de nommer les fonctionnaires qu’elle emploie. L’article 40 de la même loi indique, en outre, que "la nomination aux grades et emplois de la fonction publique territoriale est de la compétence exclusive de l'autorité territoriale".

Point de droit : le Conseil d’Etat a précisé qu’il "résulte de ces dispositions que la nomination d'un fonctionnaire territorial dans un emploi vacant au sein d'une commune ne peut résulter, sauf circonstances exceptionnelles, que d'une décision expresse prise par le maire de cette commune" (CE, 27 juin 2018, req. n°415374, aux tables du recueil Lebon).

Par suite, la nomination dans un emploi ne peut se déduire de l'exercice public, paisible et non équivoque, pendant une certaine durée, des fonctions correspondantes.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000037113516&fastReqId=1007714190&fastPos=1