May
20
Viol de drame...

https://www.youtube.com/watch?v=-0vogKXSLSw

 

En attendant le long métrage, vous avez un aperçu, même si ce petit film se suffit déjà à lui même.

Merci à Laetitia OHNONA : résumer un drame comme le viol, sous toutes ses facettes, en 3mn14, avec une floppée de symboles dans chaque image et chaque son, chapeau bas.

Le bonus ? C'est moi.

 

Bon, pour être sérieux, le viol c'est un drame, c'est comme si tu es mort-e, mais que tu es resté-e vivant-e. C'est la mort qui a pris de l'avance sur ta vie...

Commentaires

Nom: 
BG

Je prends connaissance de cet article sur votre blog ainsi que de la vidéo, tellement explicite...

Et quelle tristesse en effet, quelle tristesse que notre justice ne puisse pas venir à bout des ces.... comment les nommer? psychopathes pour certains, veritables malades pour d'autres... en tout cas tellement restent impunis. Et ces femmes restent elles meurtries...

Le soucis est que ces "destructeurs" sont des humains... et ont donc le droit d'être défendu, représenté.... et que, comme la voix off de l'avocat le dit si bien dans la vidéo, si l'avocat présente les faits d'une certaine manière alors il peut faire basculer le verdict, après tout "pourquoi est elle montée boire un verre?"..... manipulation qui fait froid dans le dos, n'est ce pas? Signe de perversité de la part de cet avocat? Ou serait il happé par la gloire de "gagner" argent/procés? ce qui lui ferait perdre tout sens de la realtion à ses semblables... En tout cas... le malaise règne à l'écoute de ces mots.

L'avocat joue donc un rôle très important, si il décide d'utiliser ses connaissances juridiques, des les manipuler à l'avantage de son violeur, heu ....pardon.... de son client, s'il décide d'utiliser ses capacités intellectuelles et ses connaissances en psychologie pour "gagner" son procés plutot que de laisser son client basculer face à la triste réalité de ces actes et en assumer les conséquences alors tout cela n'est plus supportable....

Ne trouvez vous pas que les avocats ne devraient pas au nom d'un chèque ou d'une "gloire" être capable de salir leur semblable, salir à nouveau des victimes?..... Quelle tristesse humaine...

Et ils ne devraient pas non plus solliciter les compétences de nos juges pour des balivernes. En faisant cela certains avocats affaiblissent notre justice, ils ralentissent, fatiguent et enrayent un système vitale au bon fonctionnement de notre société.

Nous avons grandement besoin de notre justice et nous avons besoin qu'elle soit en mesure d'aider les victimes, les vraies victimes, de viol mais aussi toutes les autres.

Et je pense qu'un comportement humain, digne et respecteux de nos semblables est la clé, ne trouvez vous pas Maitre Epailly?

 

 

 

Bonjour.

 

Je vous réponds un peu tard, j'en suis désolé.

En fait, celui qui parle à la fin est magistrat, Président de Cour d'Assises.

Cela répond donc en partie à vos inquiétudes, tout en contredisant une partie de vos propos.

Après, vous avez raison : certains avocats vont avoir un comportement non-respectueux de la victime (et parfois de l'auteur).

Entendons-nous bien : ancien intervenant pénaliste aux côtés des auteurs, aujourd'hui repenti et tout entier tourné vers les victimes (on a ses douleurs et ses failles...), je ne considèrerai jamais qu'il est normal qu'un auteur ne soit pas bien défendu, ni que l'avocat tente de contredire la version de la victime ou conteste ses demandes.

C'est le jeu normal de la Justice. Et, d'ailleurs, on ne rendrz jamais justice à une victime en condamnant l'auteur en 5 minutes sans chercher à comprendre et sur une procédure bâclée : la victoire de la victime doit être indiscutable.

Tout le problème est dans la forme et le respect du à chacun. Ca amrche d'ailleurs dans les deux sens : je ne m'adresse jamais à un auteur ou un employeur, par exempel, autrement qu'en le vouvoyant et en l'appelant Monsieur ou Madame. c'est normal.

Ca n'empêche pas que pour certains, je n'en pense pas moins, mais les formes sont très importantes : nous faisons oeuvre de Justice - ce qui n'exclut pas les émotions - pas de vengeance.

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA