Nov
19
Retour sur le procés Schembri...

A l'heure où je suis à la peine dans un procés difficile, j'ai plaisir à trouver, aujourd'hui, un compte-rendu détaillé sur le phénoménal procés d'Aix-En-Provence de ce début d'année, sur le site de l'AVFT.

http://avft.org/article.php?id_article=776

Il est là ci-après.

 

 

Jan
28
Prison d'Alençon : toute neuve et déjà toute pourrite...

http://www.franceinter.fr/emission-le-zoom-de-la-redaction-conde-sur-sar...

Et pourtant, au début, tout avait bien commencé et la présentation est alléchante sur le papier (voir document joint, plus bas). Alléchante, si on peut dire ça d'une prison.

En revanche, le problème est toujours le même : l'humain.

Un seul surveillant par aile de prison, c'est hérétique. Quant l'armée emploie un trinome, pour protéger au mieux ses combattants, l'AP (administration pénitentiaire) réduit à 1 et se fie au tout électronique, d'où l'obligation de maintenir tout constamment fermé et de ne pas permettre de faire face à deux situations nécessitant une intervention humaine en même temps...

Quelque soit le crime ou le délit commis, et sur un plan purement objectif et pratique - sans même parler de compassion - enfermer constamment quelqu'un, ne même pas le rencontrer quand il va passer une demi-heure en promenade car il suit un chemin balisé où les portes s'ouvrent et se referment sans qu'il ait vu un seul surveillant, ça ne peut que générer des problèmes de comportements.

S'y ajoute ces centres pénitentiaires à dache, 20 bornes des villes, en pleine cambrousse, comme Le Pontet à Avignon, Condé-sur-Sarthe ou encore Béziers, pour lesquels les familles viennent comme elles peuvent, faute ne serait-ce que de transports en commun. Donc ne viennent pas pour beaucoup.

Prochaine étape, robotcops dans les couloirs et rayons désintégrateurs ?

Jul
15
Révolution au CNB : la profession lance la première plateforme communautaire gratuite.

C'est peu de dire que les plateformes concurrentes et payantes qui ont fleuri ici ou là vont sentir comme un coup de mou.

En fait, elles sont généralement gratuites à l'inscription, mais si vous ne contractez pas un abonnement style "premium", les fonctionnalités sont bridées, voire réduites.

Du reste, il s'agit surtout de sites où l'animation est faite par les membres, au bénéfice de celui qui gère la plateforme.

Mais bon, il faut y être d'une manière ou d'une autre.

C'est en tout cas une bonne nouvelle de la part du CNB et vous avez, dans le fichier joint, les tenants de l'opération. Espérons que les fonctionnalités seront nombreuses.

Ce qui m'a, pour le coup le plus intéressé, c'est cet échange que j'ai eu avec Stéohane Lallement, élu FNUJA du CNB, sur sa page Facebook :

Laurent Epailly Et la blogosphère ? On la laisse dans les limbes ?

il y a 3 heures · J'aime

Stephane Lallement @Laurent : non, la blogosphère existe toujours. À terme, elle sera regroupée avec le réseau social sur une unique plate-forme numérique des avocats. Laissez-nous juste un peu de temps pour le développement !

il y a 3 heures via mobile · J'aime · 1

Laurent Epailly Ha bein, je sais qu'elle existe : mon blog y est deuxième actuellement...

il y a environ une heure · J'aime

Laurent Epailly Merci, en tout cas.

il y a environ une heure · J'aime · 1

Nickel.

Parce que j'avoue que j'ai songé sérieusement à migrer...

Apr
29
Harcèlement sexuel : le cabinet a les honneurs de Femme Actuelle.

En même temps, vous noterez que l'article donne la parole à des femmes, défendues par le cabinet EPAILLY, dans deux dossiers distincts, confrontées au harcèlement sexuel avant l'abrogation du délit par le Conseil Constitutionnel, mais constituées parties-civiles après cette abrogation...

Dans le cas de Sabine, le plus difficile, non seulement l'abrogation du délit est quasi-irrattrapable au stade de la poursuite par citation directe, mais encore, le Parquet n'a malheureusement pas soutenu l'action de la victime...

Pour les autres femmes comme Adeline, le Parquet poursuit lui-même et a transformé la poursuite en harcèlement au travail, puisque les faits ont eu lieu à l'occasion et sur les lieux du travail.

C'est mieux que rien, mais il y manque, quand même, la dimension sexuelle dans le harcèlement, ce qui est loin d'être indifférent...

Ce dossier attend d'être audiencé, mais il est prêt. Nous en reparlerons.

Apr
03
Harcelée à la piscine de l'agglomération de Montpellier ?

Pour moi, il y a d'autant moins de doute, que je suis en charge des intérêts de la partie civile.

Il me reste - si je puis dire - à tenter d'en convaincre le Tribunal Correctionnel et le Parquet, car j'ai du, avec le soutien de l'AVFT, délivrer une citation directe après un classement sans suite du Parquet.

Mais bon, je crois mon dossier solide.

Sauf que, entre temps, le Conseil Constitutionnel a anulé avec effet immédiat le délit de harcèlement sexuel et que le délit de violence psychologique n'a été créé qu'en 2010, les faits datant de 2007...

Ce dossier sera plaidé ce 4 avril à 14H00.

May
24
La patte de l'expert...

Restons modeste, mais La Gazette de Montpellier est venu m'interroger sur les conséquences de l'abrogation du délit de harcèlement sexuel.

Une heure d'entretien pour un papier que je trouve bien écrit et fidèle à mes dires (sauf que j'ai du dire "dispose" et non pas "stipule", mais bon, c'est peu de chose).

Un moment agréable, en tout cas, avec une journaliste sympa et intelligente.

Nov
23
Appel contre Maître OTTAN

Ce sera donc pour le 29 novembre à 10H00.

Vous vous rappelez que Maître OTTAN avait été poursuivi devant le Conseil Régional de discipline par le Parquet Général (dont la CEDH vient de confirmer ce jour, ce que nul observateur de bonne foi ne saurait nier, qu'il ne s'agit pas d'une autorité judiciaire indépendante (*) ) pour des propos tenus à la sortie d'une Cour d'Assises ayant acquitté un gendarme ayant tiré sur un jeune issu de la "diversité" : « un jury blanc, exclusivement blanc, où les communautés ne sont pas toutes représentées , la voie de l'acquittement était royalement ouverte. Ce n'est pas une surprise »

Ajoutons qu'il avait fait part d'un autre constat : "une accusation molle", laquelle, en effet, n'avait fait preuve d'aucun excès de zèle dans la recherche d'une condamnation... Mais qui ne doit pas être pour rien dans la décision de poursuivre.

D'autant que le Parquet Général mit bien moins de zèle à relever appel d'un acquittement non sollicité que dans le procés Fofana où il avait obtenu ce qu'il avait demandé.

Bref, le Conseil a relaxé Maître OTTAN et le Parquet Général ne négligea pas de relever appel.

Notre ami "Colère", qui ne partage pas le point de vue général au sein du Barreau (mais c'est son droit le plus absolu) pourra donc nous faire part du sien.

Nos lecteurs auraient tort de croire qu'il s'agit d'un combat entre deux corporatismes, les forces de l'ordre contre les avocats, même si nous n'y échappons pas partiellement.

Le fond du problème, comme l'aurait écrit Graham GREENE, est de savoir s'il est encore possible aux journalistes, à leurs sources, aux avocats, de soutenir ou rechercher des vérités que le Pouvoir rejette.

Ci-joint le communiqué commun.

(*) Sur la prétendue indépendance du Parquet, posez-vous simplement cette question : sur les trente dernières années, citez une affaire concernant un politique dont le Parti est alors au pouvoir, où le Parquet a requis un renvoi devant une juridiction pénale ou une condamnation.

Mots-clés: