marianne.veschi

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

Je fais un rappel avec le lien :

http://www.clic-solidaire.com/sites/index.php?sites_id=1

les explications se trouvent sur la page d'accueil de ce blog.

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

Les détails concernant ce site se trouvent dans la rubrique "internet solidaire"

je rappelle ici le lien de ce site :

http://www.actuanimaux.com/nous_soutenir.php

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

http://www.greenquizz.com/index.php

Greenquizz est une association écolo qui lutte contre la déforestation.

Le site Greenquizz, nous propose chaque jour une question sur le thème de l'écologie. Y répondre ne prend que quelques secondes.

Non seulement on aide, mais on se cultive car les questions sont souvent intéressantes et permettent d'apprendre des tas de choses. Après avoir répondu on peut afficher la bonne réponse. La page comprenant la bonne réponse contient généralement un article explicatif et des liens vers d'autres articles sur le même sujet.

On peut jouer une fois par jour

A chaque palier de 200 bonnes réponses un arbre est planté

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 7 années 9 mois

http://www.actuanimaux.com/nous_soutenir.php

Extrait de la rubrique « qui sommes nous ? «  du site

A l'origine de ce site internet, une envie d'aider les animaux domestiques et sauvages. L'idée est donc de faire quelque chose de différent, quelque chose qui pourrait montrer au public l'utilité de leur action, jour après jour.

Aussi, nous avons opté pour mettre en parrainage des animaux et projets associatifs qui nous tiennent à coeur.

C'est un moyen concret de sauver des chats, des chiens, des chevaux, des espèces sauvages et de soutenir des refuges.

Aujourd'hui, pour les aider, une seule façon de faire : visiter ce site et cliquer sur les fiches des animaux et des refuges pour leur permettre d'engendrer des fonds.

Pour vous, c'est totalement gratuit. Ce ne sont que des clics. Pour les animaux et pour les associations, c'est primordial !

Ce site sera un succès si vous vous mobilisez et si vous décidez d'alerter vos connaissances, vos amis, vos collègues de travail... pour leur faire savoir que sur www.actuanimaux.com, en visitant le site et en cliquant, vous permettez aux animaux d'être sauvés !

Derrière ce site, beaucoup de travail et beaucoup d'espoirs aussi. L'espoir d'aider concrètement les animaux ! L'espoir d'en sauver et de leur donner une nouvelle famille !

Tous ont apporté un petit quelque chose, leur compétence, leur vision de la protection animale, leur réflexion aussi pour faire ce qu'est aujourd'hui, www.actuanimaux.com

On peut cliquer pour :

La lutte contre les abandons,

Les refuges de protection animale

La protection des chevaux

La lutte contre la corrida

La protection des grands singes

La protection des animaux sauvages.

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

http://www.cyberacteurs.org

Votre souris a du pouvoir. C'est le slogan du site.

Voici un extrait de la page de présentation :

Le pari de croire qu'il existe en France et dans le monde des milliers de citoyens qui souhaitent exercer activement leur citoyenneté et promouvoir une autre approche de la démocratie, de l'économie et de la solidarité entre les peuples et les êtres humains.

Devenir cyberacteur ne signifie pas adhérer à une association de plus. C'est adhérer à un réseau efficace qui se mobilise rapidement sur des problèmes importants en partenariat avec de nombreuses associations.

Une conviction

Face à l'Organisation Mondiale du Commerce doit se mettre en place une Organisation Mondiale de Consom'acteurs citoyens et solidaires.

Une démarche

Faire pression sur les décideurs politiques et économiques pour peser dans le sens du développement durable, de la paix, des droits de l'être humain et de la solidarité internationale.

Une méthode

Donner un prolongement électronique à des campagnes menées par ailleurs par des réseaux.

avec des outils modernes

pour des projets ambitieux.

Un annuaire

Un annuaire pour faire connaitre les initiatives économiques allant dans le sens d'une économie sociale, solidaire et citoyenne.

Des cyber@ctus

Des actus pour faire connaitre les infos des réseaux.

Des cyber actions :

Des actions pour faire entendre la voix des citoyens en prolongement d'actions déjà menées par différents acteurs et concernant la protection de l'environnement , les droits de l'être humain; la paix , la solidarité internationale.

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

http://www.veosearch.com/

Veosearch est un moteur de recherche qui fonctionne exactement comme Google.

Les gains sont reversés à des associations.

Par marianne.veschi le 22/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 2 mois

Voici un extrait de la page d'accueil du site :

Elan-solidaire.fr est est un site caritatif et humanitaire. Mais c'est également une association humanitaire créer en Septembre 2008.

Néanmoins le site Elan-solidaire.fr existe depuis un an et avait pour concept de reverser de l'argent à des ONG par le biais de gains publicitaires créés par les visiteurs eux-mêmes

Les clics à effectuer se trouvent sur cette page : (rubrique bannières & liens)

http://www.elan-solidaire.fr/bann.php

Par marianne.veschi le 16/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 3 mois

La Cour de Cassation a admis l'existence d'un préjudice spécifique de contamination par le virus de l'hépatite C.

Ce préjudice, distinct du déficit fonctionnel, caractérisé par "l'ensemble des troubles liés à l'incertitude quant à l'avenir, la crainte de souffrir et les perturbations de la vie intime et sociale" ou encore par « les souffrances dues au traitement de la maladie, l'inquiétude sur son avenir, et les perturbations causées à sa vie familiale et sociale, ainsi que des préjudices relevant de l'atteinte à son intégrité physique »

Il fait l'objet d'une indemnisation distincte

Voir plusieurs arrêts rendus par la deuxième chambre civile de la Cour de Cassation le 19 novembre 2009.

n° 08-11.622

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&i...

n° 08-15.853

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&i...

n° 08-19;610

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&i...

n° 08-14085

http://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&i...

Par marianne.veschi le 07/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 3 mois

Les normes minimales auxquelles doit répondre un logement sont définies par le décret n°2002-120 du 30 janvier 2002 relatif aux caractéristiques du logement décent pris pour l'application de l'article 187 de la loi n° 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains.

Le logement doit satisfaire a différentes conditions, comporter certains équipements et avoir une surface habitable minimale

.* Conditions auxquelles le logement doit satisfaire au regard de la sécurité physique et de la santé des locataires (Article 2 )

1. Il assure le clos et le couvert. Le gros oeuvre du logement et de ses accès est en bon état d'entretien et de solidité et protège les locaux contre les eaux de ruissellement et les remontées d'eau. Les menuiseries extérieures et la couverture avec ses raccords et accessoires assurent la protection contre les infiltrations d'eau dans l'habitation. Pour les logements situés dans les départements d'outre-mer, il peut être tenu compte, pour l'appréciation des conditions relatives à la protection contre les infiltrations d'eau, des conditions climatiques spécifiques à ces départements ;

2. Les dispositifs de retenue des personnes, dans le logement et ses accès, tels que garde-corps des fenêtres, escaliers, loggias et balcons, sont dans un état conforme à leur usage ;

3. La nature et l'état de conservation et d'entretien des matériaux de construction, des canalisations et des revêtements du logement ne présentent pas de risques manifestes pour la santé et la sécurité physique des locataires ;

4. Les réseaux et branchements d'électricité et de gaz et les équipements de chauffage et de production d'eau chaude sont conformes aux normes de sécurité définies par les lois et règlements et sont en bon état d'usage et de fonctionnement ;

5. Les dispositifs d'ouverture et de ventilation des logements permettent un renouvellement de l'air adapté aux besoins d'une occupation normale du logement et au fonctionnement des équipements ;

6. Les pièces principales, au sens du troisième alinéa de l'article R. 111-1 du code de la construction et de l'habitation, bénéficient d'un éclairement naturel suffisant et d'un ouvrant donnant à l'air libre ou sur un volume vitré donnant à l'air libre.

* éléments d'équipement et de confort suivants que doit comporter logement (Article 3) :

1. Une installation permettant un chauffage normal, munie des dispositifs d'alimentation en énergie et d'évacuation des produits de combustion et adaptée aux caractéristiques du logement. Pour les logements situés dans les départements d'outre-mer, il peut ne pas être fait application de ces dispositions lorsque les conditions climatiques le justifient ;

2. Une installation d'alimentation en eau potable assurant à l'intérieur du logement la distribution avec une pression et un débit suffisants pour l'utilisation normale de ses locataires ;

3. Des installations d'évacuation des eaux ménagères et des eaux-vannes empêchant le refoulement des odeurs et des effluents et munies de siphon ;

4. Une cuisine ou un coin cuisine aménagé de manière à recevoir un appareil de cuisson et comprenant un évier raccordé à une installation d'alimentation en eau chaude et froide et à une installation d'évacuation des eaux usées ;

5. Une installation sanitaire intérieure au logement comprenant un w.-c., séparé de la cuisine et de la pièce où sont pris les repas, et un équipement pour la toilette corporelle, comportant une baignoire ou une douche, aménagé de manière à garantir l'intimité personnelle, alimenté en eau chaude et froide et muni d'une évacuation des eaux usées. L'installation sanitaire d'un logement d'une seule pièce peut être limitée à un w.-c. extérieur au logement à condition que ce w.-c. soit situé dans le même bâtiment et facilement accessible ;

6. Un réseau électrique permettant l'éclairage suffisant de toutes les pièces et des accès ainsi que le fonctionnement des appareils ménagers courants indispensables à la vie quotidienne.

Dans les logements situés dans les départements d'outre-mer, les dispositions relatives à l'alimentation en eau chaude prévues aux 4 et 5 ci-dessus ne sont pas applicables.

* Conditions relatives à la surface habitable (Article 4)

Le logement dispose au moins d'une pièce principale ayant soit une surface habitable au moins égale à 9 mètres carrés et une hauteur sous plafond au moins égale à 2,20 mètres, soit un volume habitable au moins égal à 20 mètres cubes.

La surface habitable et le volume habitable sont déterminés conformément aux dispositions des deuxième et troisième alinéas de l'article R. 111-2 du code de la construction et de l'habitation.

voir le texte intégral du décret :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT0000056321...

Par marianne.veschi le 01/12/09
Dernier commentaire ajouté il y a 9 années 3 mois

CONSTITUER UN DOSSIER MEDICAL COMPLET

Lorsque les victimes d'un accident sont conduites à l'hôpital , un certificat médical, dit certificat initial est établi.

Ce certificat décrit les blessures et fixe la durée initiale d'incapacité dite déficit fonctionnel temporaire ou ITT (incapacité totale de travail)

Même les victimes qui n'ont pas d'activité professionnelle (retraités, mère au foyer, jeunes enfants, chômeurs, personnes bénéficiaires du R.S.A. etc.) doivent demander à ce que la durée de l'incapacité soit mentionnée dans le certificat initial.

Le certificat initial délivré par l'hôpital est souvent sommaire et peu précis.

Il ne faut pas hésiter à consulter son médecin traitant pour lui demander d'établir un certificat plus complet qui constatera toutes les doléances. (par exemple, à la suite d'un traumatisme du rachis cervical, il est fréquent de ressentir des troubles divers tels que migraines, étourdissements, perte du sommeil ou de l'appétit).

Éventuellement, le médecin traitant prolongera la durée de l'incapacité et prescrira des examens ou des soins

S'il n'y a pas eu d'hospitalisation, il faut immédiatement consulter son médecin traitant.

Il faut conserver précieusement tous les certificats ou ordonnances et consulter son médecin traitant chaque fois que le besoin s'en fait sentir.

Les traumatismes subis à la suite des accidents entraînent quelquefois des conséquences d'ordre psychologique (angoisses, etc)

Là encore, il faut demander au médecin de constater ce type de doléances et de prescrire les traitements nécessaires. Le cas échéant, il faudra consulter un spécialiste.

Si l'accident entraîne certains frais particuliers, destruction de lunettes ou d'objets qui se trouvaient dans le véhicule, frais de transports, etc, il faut conserver les justificatifs de tous ces frais.

L'ensemble de ces conseils concerne les accidents relativement bénins.

Ils sont bien entendu valables pour les accidents plus graves. Généralement dans le cas des accidents graves, un ou plusieurs médecin spécialistes devront intervenir, et ils établiront spontanément des certificats précis et détaillés.

CONSULTER UN AVOCAT

Si vous êtes victime d'un accident, quelque soit la nature de celui-ci, Il est vivement conseillé de consulter le plus rapidement possible un avocat qui vous conseillera et, si vous le souhaitez, prendra en charge votre dossier

Se fier aux proposition faites par une compagnie d‘assurance , même si c'est votre compagnie et qu'elle vous propose d'exercer votre recours et dit défendre vos droit, n'est jamais la solution idéale.

Il ne faut pas oublier que les compagnies, qui sont souvent en situation de devoir indemniser les victimes ont intérêt à ce que les indemnisations soient moins élevées possibles.

L'avocat, au contraire, n'a d'autre préoccupation que de défendre au mieux les intérêts de son client. Celui que vous choisirez négociera avec l‘assurance (ou le fond de garantie), en votre nom. Si la négociation n'est pas possible, il engagera les procédures nécessaires afin de faire valoir vos droits.

Les honoraires d'avocat que vous devrez assumer seront largement compensés par l'indemnisation que vous obtiendrez. Une victime bien conseillée obtient en général beaucoup plus que ce qui lui serait proposé par l'assureur du responsable si elle négociait seule.