Jul
02
Les dangers pour l'environnement et les êtres vivants résultant du rejet des médicaments non utilisés

ON EN PARLE

Objet : Les dangers pour l'environnement et les êtres vivants résultant du rejet des médicaments non utilisés

Le plan national sur les résidus de médicaments (PNRM) vise à diminuer la dispersion aquatique de molécules qui proviendraient des médicaments non utilisés et jetés (rejet d'eaux usées, même après traitement, effluents issus des activités d'élevage, médicaments directement jetés).

Il y aurait 26.000 tonnes non utilisées chaque année en France et seule la moitié serait récupérée par les pharmacies.

Il s'avère que ces molécules peuvent provoquer différents troubles chez les humains (diminution de la fertilité, trouble de la puberté, malformations génitales ...) ou chez les animaux (féminisation des poissions mâles ...).

De même que les antibiotiques rejetés peuvent accroître les résistances des bactéries.

Le PNRM suit, donc, trois axes :

* Evaluation des risques,

* Contrôle et réduction des émission de résidus médicamenteux dans l'environnement,

* Renforcement des actions de recherche.

Ce plan a pour ambition d'établir des méthodes fiables pour quantifier la présence des molécules médicamenteuses ainsi que pour renforcer les filières de récupération

(Source AFFICHES PARISIENNES des 26/27 Juin 2011).

Mots-clés: 

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA