Oct
09
Rapport du GIEC sur un réchauffement planétaire de 1,5 °C

Le rapport met en exergue un certain nombre de conséquences des changements climatiques qui pourraient être évitées si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, et non à 2 ºC ou plus.

Ainsi, d’ici à 2100, le niveau de la mer à l’échelle de la planète serait, si le réchauffement était limité à 1,5 ºC, inférieur de 10 cm à celui qui risquerait d’être enregistré s'il était limité à 2 °C.

La probabilité que l’océan arctique soit libre de glace en été serait d’une fois par siècle si le réchauffement est limité à1,5 °C, mais d’au moins une fois tous les dix ans s’il est limité à 2 °C.

Avec un réchauffement de1,5 °C, 70 à 90 % des récifs coralliens disparaîtraient, alors qu’avec un réchauffement de 2 °C, laquasi-totalité (> 99 %) serait anéantie.

Communiqué de presse du GIEC, 8 oct. 2018

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA