Jun
20
LA RECONNAISSANCE DES NOTAIRES DE FRANCE

La ministre de la Justice, Madame TAUBIRA, s'est rendue devant le Congrès des notaires (le 109ème) pour dire tout le bien que le Gouvernement pensait d'eux.

Elle a insisté sur la vitalité de cette profession, ses exigences, son rôle essentiel au service de la « paix civile ».

Les mots sont une reconnaissance pour l'ensemble de la profession. Elle considère que le notariat est une « indiscutable nécessité ». Ainsi, elle renouvelle son discours de septembre 2012 et donne toute sa confiance à la profession notariale.

Comme chaque année, de nouvelles annonces sont faites au profit des notaires :

Une publication du décret sur la base de données immobilières qui doit permettre la collecte et la diffusion d'informations sur le marché immobilier et qui consacre une nouvelle mission du notariat,

Une publication du décret relatif au fichier central des dispositions des dernières volontés,

L'exclusion du notariat du champ d'application de la Directive de reconnaissance professionnelle.

Cette profession est exemplaire. C'est grâce à son organisation qu'elle parvient à obtenir une reconnaissance des pouvoirs publics. Ceux-ci ne cherchent pas quel est l'interlocuteur institutionnel, le porte-parole des notaires. Elle contacte le Conseil Supérieur du Notariat et son président qui sont investis des compétences nécessaires. C'est un Ordre National.

Ajoutons que les notaires sont des collecteurs d'impôts, qu'ils travaillent en liaison avec les conservations des hypothèques, qu'ils ne contestent jamais les décisions du Gouvernement sauf si ce Gouvernement accorde tel ou tel avantage aux avocats (acte d'avocat), qu'ils ne se mêlent pas de la défense des libertés et des droits de l'Homme, qu'ils ne critiquent pas la surpopulation dans les prisons, qu'ils ne prennent pas position pour dénoncer la Terreur fiscale ou ne harcèlent pas le Ministre pour demander l'augmentation des indemnités de l'aide juridictionnelle.

Un Ministre (pourtant avocat) me rappelait la différence entre un Congrès de notaires et un Congrès d'avocats.

Dans un congrès de notaires, me disait-il, lors que je rentre les notaires se lèvent et m'applaudissent et lorsque je pars, les notaires se lèvent et m'applaudissent.

Dans un congrès d'avocats, lorsque je rentre, je perçois déjà les sifflets. Lorsque je pars, je perçois nettement les sifflets.

Décidemment, nous ne serons jamais des notaires.

Michel BENICHOU

Mots-clés: 

Commentaires

Les Notaires sont magnifiquement bien élevés.

Ils se lèvent et applaudissent.

Ils collectent ce qu'on leur demande de collecter.

Ils sont gentils.

Ils donnent au Ministre le sentiment de sa propre suffisance.

Ils ne se mêlent pas de politique.

Et pourtant, je ne leur dis pas "BRAVO !"

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA