Nov
29
CANTA.

Est-il contraire à l'intérêt d'un enfant de se faire prénommer CANTA comme Bertrand CANTAT, chanteur du groupe noir désir ?

La réponse de la Cour d'appel de Bordeaux est négative, ce prénom n'est pas contraire à l'intérêt de l'enfant.

L'enfant a été inscrit sous les noms de Canta Grégory. Le procureur de la République a saisi le tribunal de grande instance aux fins de suppression de ce prénom estimé contraire à l'intérêt de l'enfant. Le tribunal a ordonné sa suppression. La Cour en réformant cette décision a estimé que le port de ce prénom n'allait pas à l'encontre de l'intérêt de l'enfant. En effet, le prénom Canta a été orthographié d'une façon différente de celui du chanteur servant de référence aux parents. Ce vocable peut être associé au verbe chanter et présente une sonorité l'apparentant à la féminisation du prénom Quentin. Il n'est donc en rien certain que l'appel du prénom Canta évoque encore pour longtemps dans l'esprit du public l'image d'un chanteur devenu meurtrier. A l'inverse, le changement de prénom, alors que l'enfant est ainsi appelé depuis maintenant quatre années, est de nature à le perturber dans son identité.

C Appel Bordeaux, 6° Ch., 22 octobre 2009. Extraits Echos judiciaires.

contact: cabinet@michelebaueravocate.com 100,Cours de Verdun 33000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50.

Commentaires

moi non plus mais à Canta U Populu Corsu un groupe corse formidable !

mais sans doute est ce que ce réflexe vient de ce que Bertrand C est bordelais, je suis fan quand même aussi car la drogue n'a jamais fait de bien à personne !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA