Mar
13
Communiqué SAF: la mobilisation continue, soyons nombreux le 29 Mars 2011.

Depuis plus d'un an, le SAF dénonce, aux côtés des autres professions judiciaires, les atteintes répétées à l'indépendance de la magistrature et le manque de moyens alloués à la Justice.

Face à cette mobilisation sans précédent, le Garde des Sceaux a opposé une fin de non recevoir, en expliquant qu'aucun effort supplémentaire ne serait consenti à la Justice.

Le Président de la République avance une augmentation du budget de la Justice pour faire croire à nos concitoyens que la fronde est illégitime, alors même que cette augmentation est totalement absorbée par la construction de nouvelles places de prison.

Le budget de l'aide juridictionnelle, déjà largement insuffisant, ne permettra pas d'absorber la charge supplémentaire de travail que la réforme de la Garde à vue engendrera, dès le 1er juillet 2011, pour la profession.

Nous ne pouvons rester passifs, alors que se met en place sous nos yeux une véritable justice à deux vitesses.

Nous ne pouvons accepter que la viabilité de certains cabinets soit mise en péril du fait de l'inertie du gouvernement.

Nous devons refuser que l'accès des plus démunis à une Justice de qualité soit ainsi menacé.

Parce que nous sommes unis aux côtés des autres professions judiciaires : greffiers, fonctionnaires, éducateurs de la PJJ, conseillers d'insertion et de probation, magistrats de l'ordre judiciaire, administratif et des juridictions financières, surveillants et directeurs de prison ;

Parce que nous dénonçons tous, au-delà de nos divergences, le manque de moyens insupportable de la Justice française et les attaques ininterrompues des pouvoirs publics :

Manifestons MARDI 29 MARS 2011 à 14 heures départ devant le Palais de Justice de Paris

Commentaires

...La justice à plusieurs vitesses.

Une manifestation de plus pour quoi faire?

Si les conditions de rétribution de nos interventions sont insupportables, alors il ne faut plus les supporter.

Vous ètes vous même au Conseil de l'Ordre à Bordeaux. Il faut et il suffit que les Bâtonniers cessent de désigner des avocats pour les permanences pénales.

Les choses vont alors bouger. Sans la perte de temps de se déplacer à Paris pour que nos oligarques soient photographiés le sourire aux lèvres pour passer 15 secondes au 20 heures

il s'agit de l'action commune collectif justice... et non une action cnb ou conférence des bâtonniers même si les syndicats vont saisir les ordres pour solliciter de se joindre à la grève... car s'il y a une motion de l'ordre ou un mot d'ordre local et national nous serons plus nombreux

cette grève doit évidemment être associée à des non désignation au titre de la co

le collectif justice a été mis en place pour une mobilisation sur la durée !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA