Jul
02
Divorce.fr: le CNB réagit contre l'exercice illégal de la profession d'avocat.

J'ai publié un article sur ce site divorce.fr après le reportage d'envoyé spécial... Le CNB a réagit et compte engager une action contre ces braconniers du droit.

Article extraits nord de clair actualité:

Le divorce entre les avocats et Internet va-t-il être consommé ? C'est la question que l'on pourrait se poser à la lecture d'un courrier du conseil national des barreaux (CNB) adressé aux avocats et que nous avons pu consulter.

Dans la ligne de mire de l'avocature, la société Added Life Value qui exploite depuis septembre 2007 le site « www.divorce.fr ». Cette structure permet aux personnes de divorcer dans un délai présenté comme réduit et à un « faible coût ». Là où le bât blesse c'est qu'elle est « dirigée par deux non avocats ». L'un d'eux « étant aussi le gérant d'une filiale française ayant son siège à Lille », 66 rue des Tanneurs.

L'objectif du site : aider les futurs divorcés dans leurs démarches avec la possibilité de remplir un questionnaire en ligne. « Nous sommes des facilitateurs, explique Thomas Journel, le gérant de l'antenne lilloise. Nous recevons des demandes détaillées que nous retravaillons et nous proposons aux personnes désirant divorcer tout un tas de services. Il s'agit pour nous d'apporter une proposition marketing qui va de l'avocat au psychothérapeute en passant par l'agent immobiliser pour revendre leur maison ou les reloger. »

Concurrence déloyale ?

Cette entreprise génère-t-elle une concurrence déloyale ? Pendant longtemps, les avocats ont plus ou moins fermé les yeux. « Après analyse des textes, il avait été décidé de ne pas engager de poursuites à l'encontre de la société faute d'éléments permettant d'établir que ce site propose directement des prestations juridiques », écrit Jean-Michel Casanova, bâtonnier à Paris.

Cette position amiable a évolué en « guerre des roses » le 16 juin dernier après Envoyé Spécial sur France 2. Thomas Journel, le gérant du site lillois y expliquait « que les dossiers sont établis pas des juristes indépendants avant d'être remis, en fin de course, à des avocats partenaires. In fine, nos documents sont repris par l'avocat qui reste responsable devant les juges ».

Effervescence dans les barreaux. Pour le CNB, les avocats doivent être présents du début jusqu'à la fin de la procédure.

(...)

Et le CNB de citer des avocats de Mulhouse qui se seraient vu proposer 200 euros par divorce. « Ceux rétribués à l'aide juridictionnelle seraient contraints de reverser à la société une partie de l'indemnité perçue ».

Le 18 juin, une commission se prononce « en faveur de l'engagement d'une action contre cette société et de ses dirigeants ». Il est demandé aux bâtonniers de recueillir les témoignages d'avocats démarchés. Une attitude qui étonne le Lillois, « eu égard au secret professionnel » . Pour le barreau, il s'agit de l'exercice illégal de la profession d'avocat. Une accusation démentie par Thomas Journel : « Nous n'avons qu'une activité de coaching. Quant aux divorces en eux-mêmes, il faut plutôt voir ça comme une activité de secrétariat. Tout est légal ! »

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Commentaires

Des catastrophes peuvent arriver...

J'ai gardé le souvenir d'un Confrère, dont j'ai oublié le nom, d'un barreau du Sud, dont je tairai la ville...qui a réalisé un divorce par consentement mutuel et a fini par être mis en cause dans une escroquerie au jugement...

Un gentil couple s'était présenté à son Cabinet , porteur des documents d'usage dont livret de famille, et pièces d'identité.

Le mari était probablement attiré par le même type de femme! pour que la méprise ait pu avoir lieu .

Bref! divorce prononcé , honoraires réglés, dossier terminé!

Sauf qu'une dame sortant d'une longue hospitalisation en maison de santé, spécialisée dans les soins de l'âme, apprit en sortant de ladite clinique , pas loin de chez nous...qu'en prime elle était divorcée...alors qu'elle ne l'avait jamais demandé,et n'avait jamais comparu devant un juge....

L'histoire qui m'a été rapportée ne précise pas si le juge a été également inquiété..

Quoiqu'il en soit, nous prenons déjà beaucoup de précautions en rencontrant nos clients qui se demandent parfois , par nos vérifications d'identité, si nous ne sommes pas trop inquisitoriaux....alors le divorce via le WEB , ....me fait frémir !

Le CNB a raison, il faut poursuivre!

Lorsqu'on interroge le site en charente maritime, on est renvoyé sur trois Bordelais qui certes, n'ont pas le faciès engageant, mais qui se déclarent avocats.

http://www.divorce.fr/recherche-elitexpert

le plus proche de chez moi, c'est Gaétan LE MERLUS, avocat à Aix...

J'ai vérifié, il y a bien un MERLUs comme lui à Aix avocat.

Ce qui est proche de l'incompétence territoriale : les merlus, ce sont les joueurs de foot de Lorient...

:-)

Il s'agit d'un poisson qui tient bien la cote ici, en Atlantique, alors qu'il est peu gouteux et a un mauvais comportement en cuisine. A ne pas confondre avec le merlan, franchement insipide. Bref, l'un comme l'autre ne valent pas le maquereau.

mdr

Je le connais très bien ! Je ne savais pas qu'il trempait dans ce truc glauque...

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA