May
03
Instants d'audience: attendre son tour, c'est comme chez le boucher...

Ce matin, audience de référés Prud'hommes.

Mon client était à l'aide juridictionnelle, j'avais déposé le dossier mais toujours pas de réponse du bureau, aussi pas de timbres fiscaux sur la demande...

Les conseillers souhaitaient reporter l'audience, ce qui m'apparaît constestable mais là n'était pas le clou de cette matinée.

Pour éviter le renvoi, mon client a acheté 35 euros de timbres et je suis allée les porter à la greffière pendant qu'une affaire était en cours.

J'ai entendu une personne qui s'est précipitée avec beaucoup de délicatesse derrière moi et vers la greffière en clamant: " Maintenant cela suffit ça fait plus longtemps que vous que j'attends, j'ai mes timbres et c'est à moi de passer".

L'espace d'une seconde, j'ai cherché la file d'attente, le boucher et la vitrine de viande... je me suis même interrogé: est-ce que j'ai pris mon ticket !

J'ai dû un peu froidement demander à cette justiciable un peu hystérique si elle avait un avocat ce qui n'était pas le cas... je lui ai alors indiqué que j'étais prioritaire que c'était la règle...

Elle ne m'a pas cru ( la parole d'un avocat ne vaut pas grand chose de nos jours) et a questionné la greffière des yeux, elle a confirmé.

Les conseillers ont failli assister à une vraie boucherie !

Contact: cabinet@michelebaueravocate.com 33 Cours Pasteur- 33 000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50

Commentaires

Cette pauvre dame les avait payés aussi ces 35 €, non ?

elle n'avait pas payé d'avocat... et ne portait pas la robe

Et pourquoi la robe donnerait-elle une priorité devant la justice ?

et pourquoi pas ?

Nom: 
MATINO
Site: 
http://

Simplement parce que lorsque l'on fait cette démarche puor nos clients, on travaille.

c'est un peu comme si vous demandiez à un médecin qui a besoin d'un scalpel pour opérer d'attendre que l'enregistrement de votre carte vital ait eu lieu. Ca n'a pas de sens. c'est ce qui participe d'une bonne administration de la justice, en faveur de tous.

Nom: 
Alex
Site: 
http://

... simplement pour rappel, il n'existe aucune règle prévoyant que les avocats passent avant les justiciables non assistés. Aucune.

Les usages font effectivement que tel est le cas, mais le juge présidant l'audience pourrait tout à fait en décider autrement, puisque c'est lui qui a la "police de l'audience" (c'est le terme juridiqure exact...).

En fait, cette coutume à laquelle les avocats sont très attachés se justifie par le fait qu'elle leur permet de mois attendre et de pouvoir aller ainsi plus vite à une autre audience, puisque la différence entre l'avocat et le justiciable c'est que l'avocat a, lui, souvent plusieurs audiences dans la même demi-journée...

Nom: 
jello
Site: 
http://

En général, maître, quand on invoque un droit, on cite le texte auquel on se réfère. En l'occurrence comme le signale Alex, il ne s'agit que d'une coutume que le président d'audience accepte ou non.

Pour le vulgum pecus des justiciables non représentés qui ont souvent pris leur demi-journée pour se présenter à l'audience, cet avantage peut parfaitement apparaître injustifié.

Du reste, il l'est.

Monsieur,

il n'y a pas que les textes mais aussi les usages non écrit...

la courtoisie est un usage que beaucoup de justiciables oublient

si les justiciables prennent leur journée pour l'audience, c'est une fois dans leur vie ( car c'est connu le commun des mortels aura généralement un seul procès dans sa vie).

les avocats eux plaident tous les jours, parfois plusieurs dossiers à la fois et le fait de passer avant le justiciable sans avocat leur permettent de gagner du temps et de faire gagner du temps à leur client , en quoi est-ce choquant ?

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA