Oct
31
La Cimade, encore la seule pour l'instant à intervenir dans les centres de rétentions.

Vous le savez, le gouvernement souhaite que d'autres associations interviennent pour soutenir les étrangers au sein des centres de rétention: j'en ai parlé ICI et LA.

Il a publié un appel d'offre qui a été annulé par le Conseil d'Etat. Un autre appel d'offre sera déposé.

Extrait LE MONDE.

contact: cabinet@michelebaueravocate.com 100,Cours de Verdun 33000 BORDEAUX tél 05 56 52 14 50


Le tribunal administratif de Paris a annulé, jeudi 30 octobre, l'appel d'offres lancé en août par le ministère de l'immigration sur l'aide aux étrangers dans les centres de rétention (CRA). Une annulation "pour un motif de pure forme", annonce le ministère de l'immigration.

Le ministère de l'immigration a indiqué, en début de soirée, qu'il allait "engager immédiatement un nouvel appel d'offres". "Cette réforme juste et nécessaire sera donc conduite à son terme", précise-t-il dans un communiqué.

En lançant, fin août, un décret et un appel d'offres réformant l'assistance aux étrangers dans les centres de rétention, le ministère prévoyait de répartir en huit lots la trentaine de centres de rétention en activité dans toute la France. Cette disposition – destinée à casser le "monopole" de la Cimade, jusqu'à présent seule association habilitée à travailler dans les CRA – avait semé la zizanie entre les associations d'aide aux étrangers en situation illégale.

UNE LETTRE OUVERTE ET UNE PÉTITION CONTRE LA RÉFORME

Le décret du 22 août avait réformé le dispositif d'aide aux étrangers dans les CRA. Il introduisait la possibilité qu'"une ou plusieurs personnes morales" y exercent des missions d'information et d'aide.

(...)

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA