Oct
19
La confiance.

La confiance est définie dans le Larousse comme un sentiment de quelqu'un qui se fie entièrement à quelqu'un d'autre, à quelque chose...

La confiance est essentielle et indispensable dans la relation qui s'établit entre un client et son avocat.

Cette confiance peut s'instaurer rapidement dès le premier rendez-vous : le client se confie sans crainte, vous confie toutes les pièces de son dossier, vous demande conseil, vous écoute ou demande à réfléchir mais en tout cas ne s'inquiète pas, est serein, il place tous ses espoirs en nous, son dossier est entre nos mains jusqu'à son dénouement.

Il s'agit alors pour nous, avocats de se montrer dignes de cette confiance, d'informer le client, de travailler en coopération avec lui et avec son aide pour rédiger une argumentation ou pour élaborer une stratégie.

Quelques fois cette confiance ne s'instaure jamais, dès le premier rendez-vous l'avocat ressent une réelle méfiance , de petits mots, de petites phrases le mettent vite sur la piste et lui font penser « il ne me fait pas confiance ». Quand un client répète à chaque fin de phrase : « je vous fait confiance, maître », c'est mauvais signe. Un client qui ne cesse de vous dire « on va se battre maître, dites moi que l'on va se battre », ce n'est pas un bon signe non plus bien au contraire. Le client qui vous adresse des mails tous les jours et vous pose des dizaines de questions, inquiet pour l'avenir, qui essaie d'avoir des réponses à toutes les questions qu'il se pose mais qui ne se pose pas dans son dossier est un client qui restera éternellement insatisfait, qui ne fera jamais confiance à son avocat et qui en changera souvent !

Un client qui commencera à écrire à son avocat par la voie recommandée, dépensera de l'argent pour rien mais montrera sa méfiance, ce qui peut mettre fin au mandat de son conseil.

Je peux comprendre qu'il est sans doute difficile de se fier totalement à quelqu'un d'autre mais n'ayez crainte, l'avocat est un technicien du droit, il connaît son métier, a suffisamment de recul sur votre affaire pour bien traiter votre dossier, suffisamment d'expérience pour vous conseiller, faites lui CONFIANCE !!

contact: cabinet@michelebaueravocate.com 100,Cours de Verdun 33000 BORDEAUX tél 05 47 74 51 50.

Commentaires

Merci de cet éclairage.

On aurait pu parler aussi (mais c'est un autre thème) de la confiance ressentie par la magistrat à l'égard de l'avocat qu'il connait pour la qualité de ses dossiers : confiance longue à gagner et si facile à perdre...

Une autre question : nous avons confiance en la Justice, mais nos clients moins, surtout depuis que ceux qui la rendent sont assimilés à des petits pois par qui vous savez.

Nom: 
EmyTey
Site: 
http://

TOUS les avocats ne sont pas des bons samaritains avec leurs clients et vous devez en connaitre n'est ce pas! Il y en a même qui abusent de l'ignorance et de la fragilité de personnes qu'ils ont pourtant accepté de défendre! Quand un avocat envoie son projet de plaidoirie à son client par la poste en tarif lent et qu'il lui demande ses observations avant une date butoir et que le courrier arrive après cette même date, je dis honte à ces avocats indignes du serment qu'ils ont prêté ! Ou quand ils n'informent pas leur client du suivi du dossier ou demandent un report sans en informer leur client !! Et je pourrai multiplier les exemples scandaleux d'agissement d'avocats sans le moindre scrupule...

Alors je comprends certains clients qui écrivent en LRAR à leurs conseils mais s'ils font cela c'est à cause d'avocats véreux!!!

dans un sens comme dans un autre, dire que les avocats sont tous "pourris" me semble être une généralisation simpliste et exagérée, certainement liée à une mauvaise expérience !

Je n'ai pas écrit ce billet pour vous permettre de régler vos comptes mais pour expliquer la position de l'avocat et la relation idéale de l'avocat avec son client basée sur la confiance.

Nom: 
EmyTey
Site: 
http://

L'idéal n'existant pas...

c'est vous qui le dites...

Nom: 
Sébastien
Site: 
http://

Monsieur,

vous avez bien de la chance, moi mon avocate ne m'a jamais communiqué sa plaidoirie, je l'ai relancé jusque juste avant l'audience, mais en vain.

Pour finalement qu'elle ne plaide pas ma défense.

C'est à dire qu'elle a plaidé, mais sans utiliser les arguments ni les outils juridiques à disposition.

Je pense que parfois un avocat choisit délibérément qu'il fera condamner son client, et ils ont assez d'expérience et d'habileté pour le faire sans rien risquer.

Donc, plutôt que confiance, je dirais plutôt : méfiance...

Et mon conseil, est que si vous ne sentez pas votre avocat, révoquez le mais surtout ne continuez jamais avec un avocat qui est en train de vous la mettre.

C'est ce que j'écris dans mon billet, lorsque la confiance n'existe plus, la relation n'est plus possible et bien entendu il faut changer d'avocat comme l'avocat peut inviter son client à se faire défendre par un Confrère car il sens que la confiance n'est plus présente !

Ajouter un commentaire

Image CAPTCHA